Devises : l'inflation propulse le dollar au plus haut depuis 16 mois

Devises : l'inflation propulse le dollar au plus haut depuis 16 mois

Les marchés des devises et des taux ont vivement réagi à la publication, mercredi, d'une hausse plus forte que prévu des prix à la consommation en octobre aux Etats-Unis, à 6,2% sur un an.

Devises : l'inflation propulse le dollar au plus haut depuis 16 mois
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L 'annonce d'une forte poussée de l'inflation en octobre aux Etats-Unis, à 6,2% sur un an, a entraîné une forte tension sur les taux d'intérêts, ce qui a fait bondir le dollar de 1,3% depuis mercredi face à un panier de devises.

L'indice du dollar, qui mesure son évolution face à un panier de 6 devises de référence (euro, yen, franc suisse, livre sterling, dollar canadien et couronne suédoise), avançait ainsi jeudi soir de 0,33% à 95,17 pts après un gain de 1% mercredi, au plus haut depuis 16 mois, début juillet 2020. L'euro cédait de son côté 0,28% à 1,1445$.

Sur les marchés obligataires américains (fermés jeudi pour Veterans Day) les taux se sont fortement tendus après les chiffres de l'inflation, le taux du T-Bond à 10 ans bondissant mercredi de 13 points de base à 1,57%. La hausse des rendements a rendu plus attractifs les placements en dollars pour les investisseurs internationaux qui se sont rués vers le billet vert.

Les marchés ont vivement réagi à la publication, mercredi, d'une hausse plus forte que prévu des prix à la consommation en octobre aux Etats-Unis. L'indice CPI a ainsi bondi de 0,9% sur un mois et de 6,2% sur un an, après 5,4% en septembre. Il s'agit de sa plus forte hausse depuis 31 ans, en novembre 1990 ! Les économistes s'attendaient à des hausses respectives de 0,5% et de 5,8%. Les prix de l'énergie ont progressé de 30% depuis un an tandis que ceux de l'alimentation ont augmenté de 5,3%. Mais même hors alimentation et énergie, le CPI a grimpé de 0,6% par rapport à septembre (consensus 0,4%) et de 4,6% en glissement annuel.

Par ailleurs, l'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta pour le mois de novembre 2021 est ressorti à 3,3%, contre 3,1% un mois avant. Il mesure les anticipations d'inflation à un an du point de vue des firmes.

L'inflation plus durable que prévu, un défi pour la Fed

Cette nouvelle poussée d'inflation en octobre pourrait inciter la Fed à durcir plus rapidement que prévu sa politique monétaire, même si les responsables de la banque centrale américaine continuent de tabler sur un ralentissement de l'inflation à partir du printemps 2022, lorsque les turbulences dans les chaînes d'approvisionnement, liées à la crise sanitaire, devraient se résorber.

Si la banque centrale a commencé à réduire son programme d'achats d'actifs depuis novembre, elle ne compte pas relever ses taux directeurs (ramenés proches de zéro depuis 2020 face à la crise du Covid) avant la fin du "tapering", prévu actuellement pour la mi-2022. Les responsables de la Fed ont toutefois répété ces dernières semaines être prêts à agir plus vite si l'inflation s'envolait trop haut et de façon trop durable.

L'outil Fedwatch du CME, qui reflète l'évolution des contrats à terme, anticipe deux, voire trois hausses d'un quart de point des taux directeurs l'an prochain, commençant en juin.

Freiner la hausse des prix, "priorité absolue" pour Joe Biden

Les chiffres de l'inflation ont aussi fait réagir le président des Etats-Unis, Joe Biden, sur qui la pression se renforce pour stopper la hausse des prix, notamment ceux des carburants, à l'approche de Thanksgiving et des autres fêtes de fin d'année. Le président américain a ainsi jugé mercredi que les prix à la consommation "restent trop élevés".

"L'inflation frappe les Américains au portefeuille, et inverser cette tendance est pour moi une priorité absolue", a affirmé Joe Biden dans un communiqué, déplorant que "tout augmente, l'essence comme le pain".

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !