Devises : l'euro signe une très belle semaine, direction les 1,20$ ?

Devises : l'euro signe une très belle semaine, direction les 1,20$ ?

L'euro consolide face au dollar en cette fin de semaine, en repli de 0,45% à 1,08$ entre banques...

Devises : l'euro signe une très belle semaine, direction les 1,20$ ?
Crédit photo © BCE

(Boursier.com) — L 'euro consolide face au dollar en cette fin de semaine, en repli de 0,45% à 1,08$ entre banques. Il n'en reste pas moins que la devise unique est sur le point de réaliser sa meilleure performance hebdomadaire face au billet vert depuis novembre... et selon de nombreux experts, le rallye pourrait se prolonger. En hausse d'environ 1,6% sur cinq jours, la monnaie européenne évolue au plus haut depuis neuf mois. Les dernières données confirmant un ralentissement de l'inflation aux Etats-Unis ont porté un nouveau coup au dollar, les investisseurs réduisant leurs attentes en matière de resserrement monétaire de la part de la Fed.

A l'inverse, l'euro est porté par une vague d'optimisme quant aux perspectives économiques du Vieux continent en raison de la baisse des prix du gaz et de la réouverture de la Chine. Les économistes de Goldman Sachs ne prédisent plus une récession de la zone euro pour 2023, ouvrant potentiellement la voie à des taux plus élevés. "Les pourparlers sur la parité ont dominé les débats sur le Forex en 2022, mais ce n'est peut-être qu'une question de temps avant que des appels à 1,20$ n'émergent. Nous ne les contesterons pas", affirme Audrey Childe-Freeman, stratège devises chez 'Bloomberg Intelligence'. "C'est un niveau réalisable, et il est toujours inférieur de 14% à son sommet de 2014, près de 1,40$".

Ce retournement de tendance est d'autant plus remarquable que l'euro se négociait sous la parité il y a à peine deux mois. Les signes indiquant que la Fed pourrait approcher de la fin de son cycle de hausse promettent d'être un moteur clé du rebond de l'euro, étant donné que les responsables de la Banque centrale européenne sont eux toujours bellicistes. Les marchés tablent désormais sur une hausse des taux de 25 points de base de la part de la Réserve fédérale le mois prochain, soit la plus faible en près d'un an. L'outil FedWatch du CME Group donne en effet désormais une probabilité de 94,2% d'une hausse de taux d'un quart de point le 1er février, à l'issue de la prochaine réunion monétaire de la Fed, contre 76,7% mercredi, avant la publication des chiffres sur l'inflation... La probabilité d'un resserrement de 50 pb n'est plus que de 5,8%.

"La BCE a pris le relais comme la banque centrale la plus belliciste", affirme à 'Bloomberg TV' Kamakshya Trivedi, stratège devises chez Goldman Sachs. Une situation à comparer à l'année dernière, lorsque la Fed avait pris les devants dans des hausses de taux agressives, ce qui a conduit le dollar à des niveaux records.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2023

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !