»
»
»
»
Consultation

Devises : l'euro se replie après les attentats

Devises : l'euro se replie après les attentats

Après avoir résisté lundi matin, la devise européenne a accentué ses pertes dans la crainte des conséquences des attentats sur l'économie française et européenne.

Devises : l'euro se replie après les attentats
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La devise européenne est retombée lundi soir à son plus bas niveau depuis 7 mois face au dollar, relançant les spéculations sur une prochaine parité avec le billet vert...
En soirée, l'euro est ainsi passé sous le seuil de 1,07$, cédant 0,8% à 1,0688$, au plus bas depuis la mi-avril, alors qu'il avait assez bien résisté en début de séance, malgré le choc créé par les attentats terroristes de Paris, qui ont fait au moins 129 morts vendredi soir dans la capitale française.

Au fil des heures, la morosité ambiante a cédé la place à l'inquiétude, les marchés s'interrogeant sur les conséquences possibles à long terme de l'escalade d'un conflit entre l'Occident et l'organisation Etat islamique, qui a revendiqué les attentats de Paris, et menace d'en commettre d'autres, en Europe mais aussi aux Etats-Unis.

Ces craintes, associées par ailleurs à l'annonce de la rechute de l'économie du Japon en récession au 3ème trimestre, ont globalement profité lundi au dollar américain, qui a fait office de valeur-refuge...

La confiance des consommateurs européens sera surveillée de près par la BCE

Dans l'après-midi, un membre du conseil de la BCE, Peter Praet, a alimenté les craintes concernant la croissance de la zone euro, en estimant que les attaques terroristes de Paris pourraient poser un problème à la fragile reprise économique de la zone euro...
Les responsables politiques et monétaires devront surveiller de près les statistiques sur la confiance des ménages après cet événement dramatique, a-t-il ajouté dans un entretien à la chaîne 'Bloomberg Télévison'.

"D'ordinaire, ce type d'événement a un effet transitoire sur l'économie, donc il n'y a pas de raison a priori de modifier notre vison de l'évolution de l'économie européenne", a indiqué M. Praet. Cependant, "d'un autre côté, notre cycle de reprise est fragile, et comporte des risques de rechute, et il est clair que ce genre d'événement ne va pas aider à restaurer la confiance dans la reprise, donc c'est quelque chose que nous surveillerons", a-t-il poursuivi...

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2015-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com