Devises : l'euro s'effondre, la parité avec le dollar en ligne de mire ?

Devises : l'euro s'effondre, la parité avec le dollar en ligne de mire ?

Gros décrochage de la monnaie unique ! L'euro abandonne plus de 1% face au billet vert à 1,0307 dollars entre banques, au plus bas depuis décembre...

Devises : l'euro s'effondre, la parité avec le dollar en ligne de mire ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Gros décrochage de la monnaie unique ! L'euro creuse ses pertes avant l'ouverture de Wall Street et abandonne désormais plus de 1,2% face au billet vert à 1,0294 dollar entre banques, au plus bas depuis décembre 2002. La publication des indices PMI finaux de juin signalant un ralentissement de la croissance de l'activité dans le secteur privé français plus marqué que prévu en raison des pressions inflationnistes est venue raviver les craintes de récession dans la région.

En outre, les indices PMI finaux pour l'ensemble de la zone euro ont montré que le taux de croissance de l'activité avait atteint en juin son plus bas niveau depuis 16 mois et suggèrent que la région pourrait entrer en récession ce trimestre. "Le fort ralentissement de la croissance de l'activité observé en juin dans la zone euro augmente le risque d'une contraction de l'économie de la région au troisième trimestre", a déclaré Chris Williamson, économiste en chef chez S&P Global.

Dans ces conditions, les marchés monétaires anticipent désormais un resserrement de la BCE de moins de 140 points de base cette année contre plus de 190 pb il y a près de trois semaines. De quoi accroître le différentiel de taux d'intérêt avec la Réserve fédérale et, in fine, rendre la devise unique moins attrayante.

La BCE lancera en effet son premier cycle de resserrement monétaire depuis une décennie à la fin du mois avec une augmentation attendue de son taux directeur de 25 points de base. La Fed a, elle, déjà relevé ses taux de 150 points de base cette année, et les marchés jugent déjà comme quasiment acté une nouvelle hausse des taux de 75 pb lors de la réunion du 27 juillet.

Selon un modèle d'options utilisé par 'Bloomberg', il y a désormais 60% de chances que la monnaie atteigne la parité avec le dollar d'ici la fin de l'année, contre 46% lundi. "La parité n'est plus qu'une question de temps", affirme sans hésitations Neil Jones, responsable des ventes de devises aux institutions financières chez Mizuho. "Il est difficile de trouver beaucoup de choses positives à dire sur l'euro", ajoute Dominic Bunning, responsable de la recherche européenne sur les changes chez HSBC.

Par ailleurs, plusieurs traders ont signalé à 'Bloomberg' que la pression vendeuse sur l'euro était accentuée par la faible liquidité et de fortes ventes sur la paire euro-franc suisse. Sous la parité, l'euro évolue au plus bas depuis janvier 2015 face à la monnaie helvétique.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !