Accueil
»
Bourse
»
Devises
»
Actualités
»
Consultation

Devises : l'euro revient au plus bas depuis près de 2 mois

Devises : l'euro revient au plus bas depuis près de 2 mois

La publication d'indices d'activité plus dynamiques aux Etats-Unis que dans la zone euro en janvier, a favorisé vendredi le dollar face à l'euro. La devise européenne est tombée à 1,1020$ en séance, au plus bas depuis deux mois.

Devises : l'euro revient au plus bas depuis près de 2 mois
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'euro a terminé la semaine en recul, finissant près du seuil de 1,10$, au plus bas depuis près de deux mois, début décembre. La devise européenne a ainsi cédé environ 0,6% en 5 séances, et a signé sa quatrième semaine de baisse consécutive.

L'euro cédait ainsi vendredi soir 0,25% face au dollar, à 1,1025$, après être tombé à 1,1020$ au plus bas de la séance. L'indice du dollar, qui mesure l'évolution du billet vert face à un panier de 6 grandes devises (euro, livre sterling, franc suisse, yen, dollar canadien, couronne suédoise) progressait de son côté de 0,2% vendredi soir, à 97,90 points, gagnant 0,2% sur la semaine face à ce panier.

Le recul de l'euro est alimenté par la morosité de la conjoncture économique dans la zone euro, qui contraste avec des chiffres plus dynamiques aux Etats-Unis. La baisse de l'euro s'est accélérée jeudi (-0,4%) après la réunion de la BCE, qui a constaté une légère amélioration économique ces dernières semaines, mais a répété la nécessité de maintenir une politique très accommodante pour une durée considérable.

"Compte tenu des perspectives d'inflation toujours modérées, la politique monétaire doit rester très accommodante pendant une période prolongée pour soutenir les pressions inflationnistes sous-jacentes et l'évolution de l'inflation globale à moyen terme", a déclaré la président de la BCE Christine Lagarde.

Les services flanchent en zone euro, mais accélèrent aux Etats-Unis

Vendredi dans la zone euro, l'indice d'activité manufacturière Flash PMI est remonté de 46,3 en décembre à 47,8 en janvier, mais il reste sous le seuil de 50, qui traduit une contraction de l'activité. L'indice PMI des services a quant à lui déçu en reculant de 52,8 à 52,2, alors que les marchés attendaient une stabilité à 52,8. Au final, l'indice "flash" PMI composite est resté stable en janvier à 50,9, tout juste en expansion...

Par contraste, aux Etats-Unis, le secteur des services a continué de tirer l'activité globale en janvier, compensant la faiblesse persistante dans le secteur manufacturier. L'indice flash PMI composite est ainsi ressorti à 53,1, contre 52,3 de consensus de place et après 52,2 en décembre. L'indice manufacturier a pourtant déçu à 51,7 contre 52,2 de consensus. L'indicateur des services est en revanche progressé plus que prévu à 53,2, contre 52,5 en décembre.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com