»
»
»
»
Consultation

Devises : l'euro retombe au plus bas depuis 2 ans face au dollar

Devises : l'euro retombe au plus bas depuis 2 ans face au dollar

Le dollar a retrouvé son plus haut niveau depuis deux ans face à un panier de devises, dont l'euro. La devise européenne approche désormais de 1,11$, après la dégradation plus importante que prévu de la conjoncture économique de la zone euro.

Devises : l'euro retombe au plus bas depuis 2 ans face au dollar
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le dollar a retrouvé son plus haut niveau depuis deux ans face à un panier de devises de référence, dont l'euro. Le billet vert profite d'un statut de valeur-refuge, d'autant que l'économie américaine résiste jusqu'à présent mieux que d'autres au ralentissement conjoncturel mondial.

Jeudi soir, la devise européenne reculait de 0,17% à 1,1134$ sur le marché interbancaire à New York , ce qui porte son recul à près de 3% depuis le début de l'année, et le ramène à son plus bas niveau depuis avril 2017.

L'indice du dollar, qui reflète son évolution face à un panier de 6 devises de référence (euro, yen, dollar canadien, livre sterling, franc suisse, couronne suédoise) était stable à 98,17$ et affiche une progression de 2,1% depuis le 1er janvier.

L'euro a été plombé ces dernières semaines par une accumulation de mauvaises nouvelles pour l'économie de la zone euro, où les principaux gouvernements, ainsi que la BCE, l'OCDE et le FMI, ont revu en nette baisse les prévisions de croissance pour cette année. L'Allemagne, première économie de la région, n'attend plus que 0,5% de croissance cette année contre 1% attendu lors des prévisions de janvier et 1,8% espéré auparavant...

Allemagne, Corée du Sud, Suède, Japon... les signes de ralentissement se multiplient

Parmi les derniers indicateurs européens décevants, l'indice Ifo publié mercredi a montré que la confiance des milieux d'affaires allemands est tombée à 99,2 points en avril, contre 99,9 attendus par le consensus et après 99,6 points en mars. Ce jeudi, les chiffres de l'emploi en Espagne ont eux aussi inquiété, le taux de chômage remontant à 14,7% au 1er trimestre, contre 14,5% de consensus.

Ailleurs dans le monde, l'annonce, jeudi, d'une contraction surprise de l'économie sud-coréenne au 1er trimestre a également pesé sur le moral des investisseurs. Le PIB de la Corée du Sud a ainsi reculé de 0,3% par rapport au 4ème trimestre 2018, notamment en raison d'une chute des exportations. Séoul n'avait pas connu une croissance aussi décevante depuis la crise financière de 2008. Cette annonce a fait chuter jeudi le won sud-coréen de 0,9% face au dollar.

Parmi les autres devises, le yen a gagné jeudi 0,5% face au dollar malgré l'annonce par la Banque du Japon d'une révision en baisse de ses prévisions de croissance et de son intention de maintenir ses taux d'intérêts "extrêmement bas" au moins jusqu'au printemps 2020. La BoJ ne table plus désormais que sur une croissance de 0,8% du PIB du Japon pour le prochain exercice fiscal (débuté en avril 2019), contre 0,9% auparavant, puis de 0,9% (contre 1%) pour l'exercice suivant.

La couronne suédoise a elle aussi perdu 1% face au dollar, jeudi, après que la banque centrale suédoise a indiqué que ses taux resteraient bas pour une période prolongée.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com