»
»
»
»
Consultation

Devises : l'euro repart de l'avant, malgré la BCE !

Devises : l'euro repart de l'avant, malgré la BCE !

Les nouvelles turbulences de marché ont entraîné une fuite vers la sécurité, qui a profité à l'euro depuis le début de la semaine.

Devises : l'euro repart de l'avant, malgré la BCE !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La devise européenne a inscrit jeudi sa quatrième séance de hausse consécutive, effaçant son accès de faiblesse de la semaine dernière, lié aux propos accommodants du président de la BCE. Mario Draghi a laissé entendre le 21 janvier que la BCE prendrait de nouvelles mesures d'assouplissement en mars, ce qui avait pesé sur l'euro.

Jeudi soir, l'euro gagnait 0,5% à 1,0948$, portant son rebond à 1,4% depuis vendredi dernier, où il avait terminé à 1,0798$... Depuis le début de l'année, la monnaie unique européenne évolue dans un canal situé entre 1,0755$ et 1,0950$, ballotté au gré des turbulences de marché.

Cette semaine, le retour des incertitudes sur les marchés mondiaux a fait repartir l'euro à la hausse, les investisseurs préférant jouer la sécurité de placements en euros (en particulier les obligations d'Etat des grands pays de la zone euro), et se dégageant d'actifs en devises plus risquées, notamment sur les marchés émergents.

Les turbulences de marchés et les hésitations de la Fed font grimper l'euro

L'euro, comme le yen japonais, confirme donc son statut de valeur-refuge en ce début d'année. La devise européenne déjoue ainsi les prévisions de nombreux experts qui la voyaient atteindre rapidement la parité avec le dollar, sous l'effet des divergences entre les politiques monétaires des banques centrales des deux côtés de l'Atlantique.

Les derniers échos en provenance de la Réserve fédérale américaine ont toutefois contribué à la baisse de l'euro. Mercredi, la Fed a maintenu ses taux à leur niveau actuel, et a indiqué qu'elle surveillait l'évolution de l'économie américaine, précisant avoir observé un ralentissement en fin d'année, même si le marché de l'emploi a continué de s'améliorer.

La Fed a indiqué qu'elle "surveille de près les développements financiers et économiques dans le monde et est en train de déterminer leurs implications pour le marché du travail et l'inflation..."

Quant aux prochaines hausses des taux, la Fed a répété qu'elle procéderait de façon graduelle, tout en laissant la voie ouverte pour une nouvelle hausse des taux lors de sa réunion de mars. Toutefois, sur les marchés, les investisseurs estiment que la probabilité d'une nouveau tour de vis en mars (après celui de décembre, le premier depuis près de 10 ans) a désormais diminué, compte tenu des signes de ralentissement de la croissance mondiale et américaine.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2016-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com