Devises : l'euro remonte vivement et se rapproche de la parité face au dollar

Devises : l'euro remonte vivement et se rapproche de la parité face au dollar

L'euro rebondit vigoureusement en direction de la parité face au dollar...

Devises : l'euro remonte vivement et se rapproche de la parité face au dollar
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L 'euro rebondit vigoureusement en direction de la parité face au dollar. La monnaie de l'oncle Sam, qui pâtît du retour de l'appétit pour le risque dans les salles de marché, est également pénalisée par l'espoir d'une accalmie du côté des Banques centrales, Réserve fédérale en tête. Hier, on apprenait que l'activité manufacturière américaine avait ralenti en septembre à son rythme le plus faible depuis 2020. Ce mardi, les donnés officielles ont montré un ralentissement des créations d'emplois aux Etats-Unis ainsi que des commandes industrielles moins élevées que prévu en août. Des 'mauvaises nouvelles' bien accueillies puisqu'elles renforcent l'idée de voir la Fed se montrer moins agressive au cours des prochains mois.

En Europe, François Villeroy de Galhau a indiqué au quotidien néerlandais 'NRC' que la BCE devra encore rehausser vigoureusement ses taux d'intérêt au cours des réunions d'octobre et de décembre avant de réévaluer la situation et éventuellement de passer à un rythme plus lent. "Nous relèverons les taux autant que nécessaire pour faire baisser l'inflation sous-jacente", a déclaré le dirigeant.

"Le recul du dollar américain a coïncidé avec une forte correction à la baisse des rendements américains", affirment les analystes du MUFG. "Les mouvements du dollar et des rendements semblent refléter en partie le plus grand confort des acteurs du marché que la Fed se rapproche de la fin de son cycle de hausse des taux", ajoute MUFG. "Les attentes du marché concernant le taux directeur final de la Fed pour l'année prochaine sont passées d'environ 4,75% à 4,39%".

Le rendement du Trésor à 10 ans perd encore 5 points de base ce mardi, à 3,589% après avoir brièvement dépassé la barre des 4% la semaine dernière. Or, la hausse continue et vertigineuse des taux de la dette américaine alors que la Réserve fédérale augmente ses taux de manière agressive a été l'un des facteurs de soutien du dollar.

Dans ce contexte, l'euro en profite pour reprendre 1,3% à 0,995$ entre banques, au plus haut depuis le 21 septembre.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !