»
»
»
»
Consultation

Devises : l'euro rebondit nettement malgré les promesses de Mario Draghi

Devises : l'euro rebondit nettement malgré les promesses de Mario Draghi

Le président de la BCE a répété lundi que l'institution était prête à agir davantage. Il a souligné l'accumulation des risques pesant sur la croissance.

Devises : l'euro rebondit nettement malgré les promesses de Mario Draghi
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La devise européenne, qui s'était nettement affaiblie en fin de semaine dernière, est repartie de l'avant lundi, malgré un discours accommodant de Mario Draghi devant le Parlement européen à Strasbourg.

En soirée, l'euro pointait en hausse de 0,5% à 1,0888$, malgré les déclarations du président de la BCE, qui a déclaré lundi que l'institution ferait sa part du travail pour soutenir la reprise économique dans la zone euro.

Cependant, en entendant M. Draghi, les marchés ont préféré voir le verre à moitié vide : ils ont surtout entendu le patron de la BCE dire que les risques pesant sur l'économie européenne avaient augmenté, du fait des turbulences récentes en provenance des marchés émergents.

L'activité manufacturière se contracte depuis 6 mois en Chine

Ses propos interviennent alors que la Chine a annoncé lundi matin une nouvelle chute de son activité manufacturière. Celle-ci s'est contractée en janvier pour le sixième mois consécutif, selon l'indice officiel des directeurs d'achats (PMI) qui est ressorti à 49,4 en janvier, contre des attentes de 49,6 et après 49,7 en décembre...

Ce nouvel accès de faiblesse en Chine a fait rechuter lundi les places boursières en Europe, et aux Etats-Unis, où les économistes craignent une contagion du ralentissement chinois au reste du monde.

Mario Draghi a assuré que "la BCE est disposée à faire sa part pour que la reprise reste fermement sur les rails", confirmant implicitement que la BCE devrait annoncer de nouvelles mesures de soutien lors de sa prochaine réunion du 10 mars. Ces propos seraient a priori de nature à affaiblir l'euro, mais celui-ci a au contraire servi de valeur-refuge face à l'accumulation des risques.
M. Draghi a énuméré ces risques, citant l'environnement économique mondial, l'état du système financier, les politiques économiques d'Etats membres de la zone euro et les incertitudes politiques entourant le "projet européen".

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2016-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com