»
»
»
»
Consultation

Devises : l'euro poursuit sa glissade, les taux grimpent

La hausse du dollar est entretenue par le dernier discours de Janet Yellen, les incertitudes politiques en Allemagne et par la réforme fiscale présentée par Donald Trump.

Devises : l'euro poursuit sa glissade, les taux grimpent
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'euro a poursuivi sa glissade mercredi pour la 3ème séance d'affilée, la devise unique européenne pâtissant de plusieurs facteurs favorables au dollar. L'euro reculait en soirée de 0,40% à 1,1745$ sur les marchés interbancaires, ce qui porte sa baisse à 1,6% depuis vendredi soir.

L'indice du dollar, qui mesure son évolution par rapport à un panier de six devises de référence, a atteint de son côté son plus haut niveau depuis un mois. Parallèlement, les taux d'intérêts se sont tendus sur les marchés obligataires : le rendement du T-Bond (emprunt d'Etat américain) à 10 ans a bondi de 7 points de base à 2,31% et celui du Bund allemand à 10 ans a progressé de 6 pdb à 0,46%.

Déjà affaibli lundi par les élections allemandes, l'euro a pâti mardi et mercredi des dernières déclarations de la présidente de la Fed, Janet Yellen ainsi que de l'annonce imminente du plan de baisses d'impôts aux Etats-Unis, qui ont soutenu le dollar.

La Fed maintient le cap de la hausse des taux

Mardi soir, Janet Yellen a tenu un discours assez ferme sur les taux, estimant que la Fed devait poursuivre leur remontée progressive même si l'inflation est faible. Malgré les "nombreuses incertitudes" sur les prix, Mme Yellen a jugé qu'il "serait imprudent d'observer le statu quo en matière de politique monétaire jusqu'à ce que l'inflation retrouve un niveau de 2%."
"Sans de nouvelles modestes hausses du taux des Fed funds sur la durée, nous courons le risque, au bout du compte, d'une surchauffe du marché du travail, ce qui pourrait créer un problème inflationniste potentiellement difficile à surmonter sans provoquer de récession", a ajouté la présidente de la Fed à l'occasion d'une conférence économique à Cleveland (Ohio).

Par ailleurs, le dollar était soutenu mercredi par la perspective de la réforme fiscale que le président américain Donald Trump devait préciser dans la soirée. Le projet, préparé par la Maison blanche et le camp républicain du Congrès, pourrait entre autres ramener le taux de l'impôt sur les sociétés de 35% à 20% et réduire le taux marginal de l'impôt sur le revenu, selon l'agence 'Reuters'.

Des incertitudes politiques anticipées an Allemagne

Les incertitudes concernant l'Allemagne continent aussi de peser sur l'euro, après la victoire timide de l'alliance CDU-CSU d'Angela Merkel aux élections générales de dimanche (33% des suffrages), qui fait craindre des difficultés à former une nouvelle coalition gouvernementale. En outre, l'arrivée du parti d'extrême-droite AfD au Bundestag pour la première fois depuis 1945 risque de tendre les débats politiques à l'avenir. Le scénario évoqué pour l'instant est celui d'une coalition dit "jamaïcaine" rassemblant la CDU-CSU, les libéraux du FDP et les Verts.

Cependant, une telle alliance "rendrait sans doute plus difficile la poursuite de réformes dans la zone euro", selon une note de la banque Barclays. "Prendre des décisions difficiles avec une majorité fragile de 52,4% seulement est ardu. Le résultat de l'AfD pourrait pousser certains responsables de la CSU vers une position plus rigide sur le partage du risque budgétaire", ont ajouté les analystes de Barclays.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Devises : l'euro poursuit sa glissade, les taux grimpent

Partenaires de Boursier.com