Accueil
»
Bourse
»
Devises
»
Actualités
»
Consultation

Devises : l'euro gagne près de 1% après la BCE !

Devises : l'euro gagne près de 1% après la BCE !

La devise européenne vient d'aligner 8 séances de hausse consécutives et pointe au plus haut depuis 3 mois, dans l'espoir que les soutiens monétaires et budgétaires stimuleront la reprise post-Covid-19 dans la zone euro.

Devises : l'euro gagne près de 1% après la BCE !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'euro a bondi de près de 1% jeudi, sa 8e séance de hausse consécutive, saluant l'annonce par la BCE d'une rallonge de 600 milliards d'euros à son programme d'achats d'actifs mis en place en mars pour faire face à la pandémie de Covid-19.

Sur le marché interbancaire de New York, l'euro a grimpé de 0,93% pour finir à 1,1336$ après les annonces de la BCE, confirmant son retour à ses plus hauts niveaux depuis trois mois. L'indice du dollar, qui mesure l'évolution du billet vert face à un panier de 6 devises de référence (euro, livre sterling, franc suisse, yen, dollar canadien et couronne suédoise), a reculé de son côté de 0,53% à 96,76 points jeudi soir, et a désormais reflué de près de 6% par rapport à son pic du 20 mars à 102,87 pts.

Multiplication des soutiens monétaires et budgétaires en Europe

La BCE a annoncé jeudi une augmentation de 600 milliards d'euros de son "Programme d'achats d'urgence pandémique" (PEPP), alors que les marchés s'attendaient à une rallonge moins élevée, de l'ordre de 500 MdsE. La BCE avait lancé ce PEPP le 19 mars dernier, avec un premier objectif d'achat d'obligations de 750 milliards d'euros, qui est donc porté désormais à 1.350 MdsE.

La devise européenne a entamé une reprise en dents de scie depuis les annonces de la BCE du 19 mars, suivies en mai du plan de relance européen de 750 MdsE en préparation à Bruxelles, qui comprend une forme de mutualisation de la dette européenne. En outre, l'euro a été soutenu par l'annonce mercredi par l'Allemagne d'un plan de relance de 130 MdsE sur 2020 et 2021, tandis que la France prépare elle aussi un plan de relance post-Covid-19.

Les marchés font ainsi le pari que ces vigoureux stimuli monétaires et budgétaires permettront à l'Europe de faire redémarrer son économie, précipitée par la crise du coronaviris dans une sévère récession. La BCE a estimée jeudi que le PIB de la zone euro devrait chuter de 8,7% en 2020, avant un rebond attendu en 2021 (+5,2%) et en 2022 (+3,3%).

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !