Devises : l'euro fonce vers les 1,10$

Devises : l'euro fonce vers les 1,10$

La monnaie unique débute la semaine pied au plancher, au plus haut depuis avril 2022 face au dollar...

Devises : l'euro fonce vers les 1,10$
Crédit photo © BCE

(Boursier.com) — La monnaie unique débute la semaine pied au plancher, au plus haut depuis avril 2022 face au dollar. La devise unique gagne actuellement 0,43% à 1,092$ entre banques. L'euro reste soutenu par les dernières déclarations de plusieurs membres de la Banque centrale européenne, à commencer par Christine Lagarde. La présidente de l'Institution a répété que la BCE continuera à relever ses taux d'intérêt tant que l'inflation reste trop élevée. "L'inflation à tous points de vue, quelle que soit la façon dont vous la regardez, est bien trop élevée", a déclaré la dirigeante depuis Davos. "Nous maintiendrons le cap jusqu'à ce que nous soyons entrés en territoire restrictif suffisamment longtemps pour pouvoir ramener l'inflation à 2% dans un délai raisonnable".

"Attendez-vous à ce que nous augmentions les taux d'un demi point de pourcentage en février et en mars et attendez-vous à ce que nous n'en ayons pas terminé d'ici là et que d'autres mesures suivent en mai et juin", a de son côté affirmé Klaas Knot dans un entretien accordé au groupe de radios et télévisions néerlandais 'WNL'. Dans une autre interview, publiée dimanche par 'La Stampa', Klaas Knot a jugé qu'il était prématuré de se prononcer sur un éventuel ralentissement du rythme des hausses de taux d'ici l'été : "à un moment donné, bien sûr, les risques entourant les perspectives d'inflation deviendront plus équilibrés... Ce serait alors le moment où nous pourrions passer de 50 à 25 points de base, par exemple. Mais nous en sommes encore loin".

L'euro pourrait poursuivre sur sa lancée si les données préliminaires de l'indice des directeurs d'achat attendues mardi indiquent que l'économie européenne est en expansion, affirment les économistes de la Commonwealth Bank of Australia cités par 'Bloomberg'. "Nous voyons les risques pencher vers une lecture PMI plus forte que ce que le consensus attend, car les prix de l'énergie ont continué de reculer".

A contrario, la monnaie de l'Oncle Sam continue à être délaissée alors que les signes de ralentissement de l'économie locale se multiplient, poussant certains responsables de la Réserve fédérale à suggérer que la Fed pourrait être sur le point de ralentir son rythme de resserrement monétaire. Les investisseurs institutionnels, y compris les fonds de pension, les compagnies d'assurance et les fonds communs de placement, ont augmenté leurs ventes nettes sur le billet vert à un niveau plus observé depuis juin 2021, selon les données de la 'Commodity Futures Trading Commission'. "Les données américaines plus faibles pèsent sur le billet vert alors que les États-Unis perdent l'avantage de la croissance", note Ray Attrill, responsable de la stratégie devises à la National Australia Bank. "Les PMI cette semaine pourraient ajouter de l'huile sur le feu".

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2023

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !