»
»
»
»
Consultation

Devises : l'euro en route vers la parité avec le dollar ?

Devises : l'euro en route vers la parité avec le dollar ?

Les attentats de Paris ont renforcé les spéculations sur de nouvelles actions de la BCE, en décembre, pour soutenir l'activité en zone euro.

Devises : l'euro en route vers la parité avec le dollar ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'euro a poursuivi son recul mardi, inscrivant un nouveau plus bas depuis 7 mois, et relançant les spéculations sur une prochaine parité avec le billet vert, dans le sillage des attentats meurtriers commis à Paris vendredi dernier...

L'euro, qui était passé lundi sous le seuil de 1,07$, a poursuivi sa glissade mardi, pour coter en soirée 1,0643$ (-0,4%). La monnaie unique européenne a désormais rechuté de 6% depuis un mois, victime des politiques monétaires divergentes des banques centrales américaine (qui devrait relever ses taux, peut-être dès le 16 décembre) et européenne. La BCE pourrait, au contraire de la Fed, assouplir davantage sa politique monétaire lors de sa réunion de décembre.

La BCE va-t-elle agir lors de sa réunion du 3 décembre ?

Les marchés, eux, misent sur plusieurs mesures de soutien lors de cette réunion du 3 décembre, à commencer par un nouvel abaissement du taux de dépôt, pourtant déjà négatif, à -0,2%. Ils attendent aussi que la BCE muscle son programme de rachat d'actifs mené depuis mars, via un allongement du programme au-delà de septembre 2016, et/ou via une augmentation du montant des actifs achetés (60 MdsE par mois actuellement). Tout renforcement du "QE" européen contribuerait à affaiblir encore l'euro, ce qui est d'ailleurs un des effets recherchés par la BCE afin de soutenir l'économie européenne et lutter contre les risques de déflation.

Lundi, l'inflation dans la zone euro a été revue légèrement à la hausse en octobre, à +0,1%, contre 0% en première lecture, et -0,1% en septembre. Un chiffre encore faible, mais qui pourrait inciter la BCE à ne pas se précipiter pour agir dès décembre pour accroître son programme de "QE".

Mardi, les analystes du courtier japonais Nomura ont contribué à la baisse de la devise européenne, en estimant qu'elle devrait atteindre la parité face au dollar d'ici à la fin de l'année. Une hypothèse déjà envisagée il y a plusieurs semaines par la banque d'affaires américaine Goldman Sachs.

Les attentats de Paris ont aussi affecté l'euro, les marchés s'interrogeant sur les conséquences possibles sur l'économie de l'escalade du conflit entre l'Occident et l'organisation Etat islamique. L'EI a revendiqué les attentats de Paris, et a menacé d'en commettre d'autres, en Europe mais aussi aux Etats-Unis.

La confiance des consommateurs européens sera surveillée de près par la BCE

Lundi, un membre du conseil de la BCE, Peter Praet, a alimenté les craintes concernant la croissance de la zone euro, en estimant que les attaques terroristes de Paris pourraient poser un problème à la fragile reprise économique de la région. Les responsables politiques et monétaires devront surveiller de près les statistiques sur la confiance des ménages après cet événement dramatique, a-t-il ajouté dans un entretien à la chaîne 'Bloomberg Télévison'.

"D'ordinaire, ce type d'événement a un effet transitoire sur l'économie, donc il n'y a pas de raison a priori de modifier notre vison de l'évolution de l'économie européenne", a indiqué M. Praet. Cependant, "d'un autre côté, notre cycle de reprise est fragile, et comporte des risques de rechute, et il est clair que ce genre d'événement ne va pas aider à restaurer la confiance dans la reprise, donc c'est quelque chose que nous surveillerons", a-t-il poursuivi...

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2015-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com