Devises : l'euro chute, le dollar dopé par la consommation US

Devises : l'euro chute, le dollar dopé par la consommation US

L'annonce surprise d'une hausse des ventes de détail aux Etats-Unis en août a relancé les anticipations de "tapering" de la Fed, qui se réunira les 21 et 22 septembre.

Devises : l'euro chute, le dollar dopé par la consommation US
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L 'euro est tombé jeudi à son plus bas niveau depuis 3 semaines, après la publication aux Etats-Unis d'une hausse surprise des ventes de détail en août, alors que les économistes s'attendaient à un recul lié à la propagation du variant delta du coronavirus.

En soirée, l'euro cédait ainsi 0,5% à 1,1756$, tandis que l'indice du dollar se renforçait nettement, de 0,43% à 92,94 points face à un panier de devises de référence, saluant la vigueur de la consommation aux Etats-Unis.

La hausse du dollar s'est accompagnée d'une tension sur les taux souverains américains. Le rendement du T-Bond à 10 ans est ainsi remonté à 1,35% en séance, avant de revenir à 1,33% (+2 points de base) en fin de soirée.

Les ventes de détail ont donc surpris positivement aux Etats-Unis, en progressant de 0,7% en août par rapport à juillet, alors que le consensus s'attendait au contraire à un recul de 0,8%, lié à la propagation du variant delta du Covid-19. Hors automobile, les ventes grimpent même de 1,8% par rapport au mois précédent, contre -0,2% de consensus de marché. Enfin, hors automobile et essence, les ventes de détail s'affichent en augmentation de 2%, contre -0,3% de consensus.

Par ailleurs, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie pour le mois de septembre est ressorti à 30,7, contre 19 de consensus et 19,4 pour le mois antérieur, signalant une forte accélération de la croissance.

Suspense sur le calendrier de "tapering" de la Fed

Ces indicateurs ont relancé les anticipations d'une réduction des achats d'actifs par la Réserve fédérale américaine ("tapering"). Après 18 mois d'injections massives au rythme de 120 milliards de dollars par mois, pour soutenir l'économie face à la pandémie de Covid-19, la banque centrale américaine ne cache pas qu'elle se prépare désormais à réduire progressivement ce soutien à mesure que la croissance économique se redresse et que l'inflation a nettement accéléré ces derniers mois.

Mais les investisseurs ont hâte que la Fed, qui se réunira les 21 et 22 septembre prochain, clarifie le calendrier et le rythme de ce "tapering", en sachant qu'un retrait rapide et de grande ampleur pourrait entraîner des turbulences sur les marchés financiers.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !