Devises : l'euro au plus bas depuis plus de 5 ans après la BCE

Devises : l'euro au plus bas depuis plus de 5 ans après la BCE

Face à une BCE toujours floue sur son calendrier de resserrement monétaire, l'euro est revenu à son niveau de février 2017, et a abandonné 5,4% par rapport à son pic de début février à plus de 1,1450$.

Devises : l'euro au plus bas depuis plus de 5 ans après la BCE
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L 'euro est tombé jeudi sur ses plus bas niveaux depuis plus de 5 ans, réagissant à une réunion de la BCE qui n'a réservé aucune surprise, la banque centrale européenne se contentant de confirmer son intention de mettre fin à ses achats d'actifs au 3e trimestre, avant de relever ensuite ses taux, à une date non précisée.

Jeudi soir, l'euro fléchissait de 0,53% à 1,0827$, tandis que l'indice du dollar gagnait 0,46% à 100,34 points face à un panier de six devises de référence (euro, franc suisse, yen, livre sterling, dollar canadien et couronne suédoise).

L'euro est ainsi revenu à son niveau de février 2017, et a abandonné 5,4% par rapport à son pic de début février à plus de 1,1450$. Depuis l'attaque de l'Ukraine par la Russie, lancée le 24 février dernier, la monnaie unique européenne est pénalisée par les craintes d'un net ralentissement de la croissance en Europe, voire d'une récession, en raison des conséquences de la crise ukrainienne et des sanctions économiques prises contre la Russie.

"La BCE entretient le flou sur la suite à donner à la politique monétaire alors que toutes ses consoeurs ont établi un calendrier de durcissement monétaire clair pour les prochains mois", a réagi William Gerlach, Directeur France d'iBanFirst, dans une note publiée jeudi après les annonces de la BCE.

Un diagnostic erroné de la BCE sur l'inflation "temporaire"?

Le responsable de la plateforme de services de paiements internationaux pour les entreprises explique la prudence de la BCE par deux facteurs. D'une part, elle considère qu'il est encore trop tôt pour savoir les conséquences de la guerre en Ukraine menée par la Russie sur l'économie de la zone euro. D'autre part, "beaucoup de membres du Conseil des gouverneurs de la BCE (l'instance dirigeante) considèrent que l'inflation est temporaire".

Pour iBanFirst, cet espoir d'inflation temporaire est "illusoire", et "cela fait dire à beaucoup d'économistes et d'analystes que la BCE est en retard dans le cycle économique à cause d'un diagnostic initial sur la dynamique d'inflation erronée".

Pour l'instant, le marché des changes hésite entre une première augmentation du loyer de l'argent de la BCE en septembre ou en décembre 2022. "Dans tous les cas, ce sera trop peu et trop tard, selon nous. L'inflation est déjà probablement hors de contrôle. Elle a commencé à rogner le pouvoir d'achat des ménages et les marges des entreprises", conclut William Gerlach.

La Fed prête à agir de façon énergique

En dehors de la Banque du Japon, qui reste sur une politique accommodante, de nombreuses banques centrales ont commencé à relever leurs taux directeurs pour juguler l'inflation, dont la Réserve fédérale américaine, la banque d'Angleterre et la Banque du Canada, ce jeudi.

La Fed, qui a commencé par une légère hausse d'un quart de point le 16 mars dernier, portant le taux des "fed funds" entre 0,25% et 0,50%, a signalé depuis qu'elle comptait nettement accélérer le mouvement face à l'envolée de l'inflation, qui a atteint 8,5% sur un an en mars aux Etats-Unis. La Fed devrait également commencer dès mai à réduire son bilan à un rythme rapide de 95 milliards de dollars par mois, ce qui représente un deuxième niveau de resserrement monétaire.

Les marchés s'attendent désormais à ce que la banque centrale américaine relève ses taux directeurs d'un demi-point en mai, et sans doute une nouvelle fois en juin, puis qu'elle atteigne en fin d'année un niveau d'au moins 2%, voire de 2,5%. Certains membres de la Fed, dont James Bullard, patron de la Fed de St-Louis envisagent même des taux à plus de 3% avant la fin 2022.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !