»
»
»
»
Consultation

Devises : agitation sur l'euro/dollar avec l'Italie et le "Philly Fed"

Devises : agitation sur l'euro/dollar avec l'Italie et le "Philly Fed"

La paire euro/dollar a vécu une séance animée jeudi, l'euro terminant la journée en hausse après avoir nettement fléchi en début de séance sur des inquiétudes venues d'Italie.

Devises : agitation sur l'euro/dollar avec l'Italie et le 'Philly Fed'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'euro a zigzagué jeudi face au dollar, en réaction à de nouveaux événements politiques en Italie, puis à une statistique d'activité décevante aux Etats-Unis. La devise européenne a ainsi chuté de 0,5% en matinée, tombant à 1,1513$, après la nomination de deux élus italiens eurosceptiques à la tête des commissions des Finances au parlement italien.

Dans l'après-midi, l'euro a toutefois nettement rebondi, finissant en hausse de 0,37% à 1,1617$, suite à la publication d'un indice d'activité décevant de la Fed de Philadelphie. Le dollar reste toutefois proche de son plus haut niveau depuis 11 mois face à l'euro.

Deux eurosceptiques à des poste financiers clés en Italie

Si l'euro n'a finalement pas souffert des craintes venant d'Italie, celle-ci ont pesé sur la Bourse italienne (-2% pour le MIB 20 à Milan) et ont fait flamber les taux d'intérêts italiens. Le rendement de l'emprunt italien à 10 ans a bondi de 18 points de base pour remonter à 2,72%, creusant l'écart avec son équivalent allemand, qui est tombé à 0,33% (-4 pdb) jeudi soir, portant le "spread" à 239 pdb.

Les marchés ont été effrayés par la nomination de deux membres de la Ligue connus pour leur opposition à l'euro à la tête des commissions des finances du parlement. Le premier, Alberto Bagnai, nommé à la tête de la commission du Sénat, a notamment écrit deux livres appelant au démantèlement de l'Union monétaire européenne.

La Chambre des députés a pour sa part choisi Claudio Borghi, proche du patron de la Ligue Matteo Salvini, comme président de la commission du budget. Borghi est l'un des principaux défenseurs des "mini-Bots", des titres financiers considérés comme une sorte de monnaie parallèle à l'euro.

Coup de frein à l'activité de la région de Philadelphie, un avertissement à Trump?

Aux Etats-Unis, l'annonce d'un plongeon inattendu de l'indice d'activité manufacturière de la Fed de Philadelphie a entraîné des prises de bénéfices sur le dollar. Le "Philly Fed" s'est ainsi établi en juin à 19,9 points, contre 34,4 en mai, alors que les analystes tablaient sur 30 points. Cette contre-performance a sonné comme un avertissement sur les effets possibles de la politique protectionniste menée par Donald Trump, même si un seul indicateur sur un seul mois n'est pas encore considéré comme significatif.

Le "Philly fed" mesure les conditions de l'activité manufacturière dans le district de la Réserve fédérale de Philadelphie, mais il est largement suivi par les marchés comme un indicateur des tendances générales du secteur manufacturier aux Etats-Unis.

Mercredi, les responsables des banques centrales, réunis à la conférence de la BCE à Sintra au Portugal, s'étaient inquiétés des effets négatifs de la montée des barrières douanières sur la croissance mondiale. Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine, avait ainsi estimé que "les changements de politique commerciale pourraient nous inciter à remettre en cause les perspectives" de croissance. "Pour la première fois, nous entendons parler de décisions de reporter des investissements et de retarder des embauches" avait-il ajouté.

Retrouvez toute l'actualité des devises sur Boursier.com

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com