Actualités du Bitcoin et des crypto-monnaies

Une semaine de correction pour le Bitcoin, l'Ethereum et les 'cryptos'

Une semaine de correction pour le Bitcoin, l'Ethereum et les 'cryptos'
Une semaine de correction pour le Bitcoin, l'Ethereum et les 'cryptos'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Bitcoin, l'Ethereum et leurs acolytes ont replongé durant la semaine écoulée et les chutes sont assez brutales ! La SEC, gendarme des marchés financiers américains, a cassé l'ambiance en reportant sa décision concernant les ETF Bitcoin. La "mère" des crypto-monnaies, le Bitcoin, a reperdu plus de 13% sur une semaine selon Coinmarketcap, ce qui la ramène à 6.413$. Le BTC perd donc deux tiers de sa valeur depuis ses pics historiques de décembre 2017...

L'Ethereum a replongé de 12% sur une semaine à 361$. Le XRP a dévissé de 24% sur sept jours à moins de 0,34$. Le Bitcoin Cash s'est effondré de 17% sur une semaine, l'EOS de 21% et le Stellar de 14%. Enfin, le Litecoin a décroché de 18% sur une semaine, tandis que le IOTA a perdu... un tiers de sa valeur.

Le contexte demeure donc difficile pour les 'cryptos'. La capitalisation de marché du Bitcoin retombe à 110 milliards de dollars selon Coinmarketcap, contre 37 milliards de dollars pour l'Ethereum ou 13 milliards pour le XRP. Le Bitcoin Cash pèse 10 Mds$, l'EOS environ 5 Mds$ et le Stellar 4 Mds$...

Il faudra attendre pour les ETF

La SEC, gendarme financier américain, devait trancher mi-août concernant les ETF Bitcoin. La décision de l'autorité de marché à propos de cet éventuel fonds indexé sur le Bitcoin est attendue de pied ferme, puisqu'elle pourrait évidemment soutenir encore les prix et démocratiser un peu plus les devises digitales. Un tel produit permettrait aux fonds et investisseurs de s'exposer à moindre risque sur le Bitcoin. La Securities & Exchange Commission semble avoir décidé de prendre son temps, si l'on en croit cet avis relatif à l'ETF Bitcoin SolidX de VanEck. La SEC préfère reporter au 30 septembre sa décision. En outre, la SEC a encore la possibilité de reporter par deux fois sa décision, à fin décembre puis fin février.

Dimon 'bashe' encore le Bitcoin

Il y a quelques jours, le patron de JP Morgan Chase, Jamie Dimon, avait déjà cassé l'ambiance en revenant à la charge contre les 'cryptos' durant une interview. Dimon avait confirmé des propos tenus l'an dernier à propos du Bitcoin. Le patron juge que le BTC n'est qu'une "arnaque". Dimon dit ainsi ne porter aucun intérêt à la reine des crypto-devises (ce qui ne l'empêche pas d'en parler souvent !). Selon lui, les gouvernements, incapables de contrôler les devises digitales, pourraient finalement les interdire.

La fausse bonne nouvelle de la semaine

Nouvelle à première vue réconfortante, l'Intercontinental Exchange, maison-mère du NYSE (New York Stock Exchange), dit considérer le lancement d'une nouvelle compagnie visant à permettre aux consommateurs et institutions d'acheter, revendre et dépenser des actifs digitaux sur un réseau mondial homogène. Microsoft ou Starbucks compteront parmi les partenaires de l'ICE, dans le cadre de ces projets autour des devises digitales.

Pourtant, d'après Ryan Taylor, directeur général de Dash Core, cette volonté de mieux intégrer les 'cryptos' dans le commerce pourrait en fait constituer une mauvaise nouvelle... en creusant un peu. "Si vous creusez vraiment la question, le service permettrait aux clients de convertir leurs crypto-devises au moment d'effectuer leurs achats", constate Taylor, cité par Bloomberg. Selon lui, ce projet clarifie donc le fait que les compagnies impliquées n'entendent pas céder à la spéculation des cryptomonnaies, et n'accepteront que les dollars, comme toujours !

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com