Actualités du Bitcoin et des crypto-monnaies

Semaine de rebond pour le Bitcoin, Stellar et Cardano s'enflamment

Semaine de rebond pour le Bitcoin, Stellar et Cardano s'enflamment
Semaine de rebond pour le Bitcoin, Stellar et Cardano s'enflamment
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Bitcoin et les principales crypto-devises viennent d'afficher une belle semaine de rebond. Le sursaut est notable sur 7 jours, avec un gain de près de 19% sur BTC à 7.439$ selon Coinmarketcap et une performance de +5% de l'Ethereum à 462$. Le XRP grimpe de 4% sur une semaine et revient à près de 0,46$. Le Bitcoin Cash bondit de 13% sur 7 jours à 794$ et l'EOS de 14% à environ 8,2$. Litecoin (+10%), Stellar (+56% !) ou Cardano (+39%), se distinguent également sur une semaine.

Encore du chemin

D'après Coinmarketcap, la capitalisation du Bitcoin s'élève désormais à plus de 127 milliards de dollars, celle de l'Ethereum à 47 milliards et celle du XRP à 18 milliards. En comparaison des pics de décembre 2017, le BTC abandonne encore plus de 60% de sa valeur. Il ne s'agit donc pour l'heure que d'un puissant sursaut technique. La volatilité accrue et la baisse récente s'expliquaient en grande partie par les craintes liées à la régulation du marché de ces devises digitales. Le rebond des derniers jours trouve sa justification dans l'intérêt affirmé de quelques grandes institutions financières (BlackRock ou HSBC par exemple). Les spéculations concernant l'éventuelle adoption d'ETF Bitcoin par la SEC américaine portent aussi les 'cours'.

Le Bitcoin revient de loin

Le BTC était retombé sous les 6.000$ il y a quelques jours, au plus bas de l'année, victime de l'aversion au risque, dans un contexte de scepticisme assez général parmi les autorités internationales. Les banquiers centraux à travers le monde ont d'ailleurs prévenu des risques potentiels de fraude et de pertes.

Technologie blockchain

Dans un tel contexte, les opérateurs saisissent la moindre bonne nouvelle. Le régulateur bancaire de Hong Kong et sept banques, dont HSBC Holdings Plc et Standard Chartered Plc, ont annoncé leur intention de lancement ensemble en septembre une plateforme utilisant la technologie blockchain. Cette annonce est sans rapport immédiat avec les 'cryptos', mais montre au moins tout l'intérêt de leur technologie sous-jacente pour de grandes institutions...

BlackRock ne dit pas non

Par ailleurs, BlackRock, géant new-yorkais de l'investissement, ne semble pas hostile aux 'cryptos'. Larry Fink, directeur général de la firme, a expliqué que le leader mondial de la gestion d'actifs avait mis en place un groupe de travail dédié aux technologies blockchain et aux cryptomonnaies telles que le Bitcoin. Néanmoins, Fink a aussi précisé qu'il ne percevait pas de demande massive de la part des investisseurs. BlackRock gérant plus de 6.000 milliards de dollars d'actifs à fin juin, ces commentaires influent positivement sur les prix des devises numériques.

Le patron de BlackRock semble assouplir son discours, puisqu'il soulignait auparavant le caractère très spéculatif des 'cryptos'. Interrogé cette fois par Bloomberg, Fink a relativisé néanmoins l'intérêt des clients pour les 'cryptos'. "Je ne crois pas qu'un client ait cherché d'exposition spécifique aux cryptos", a glissé le dirigeant. BlackRock surveille donc le marché et son comportement, sans toutefois se lancer de manière irréfléchie.

Coinbase est dans la place

Coinbase Inc., l'une des plateformes les plus populaires d'échange de cryptomonnaies, a reçu le feu vert en vue d'un trio d'acquisitions qui pourrait lui permettre de devenir l'un des premiers sites règlementés par le gouvernement fédéral à proposer la négociation de jetons numériques... considérés comme des titres.

La Financial Industry Regulatory Authority (FINRA) américaine a approuvé l'achat par Coinbase de Keystone Capital, de Venovate Marketplace et de Digital Wealth, selon un porte-parole de la compagnie cité par Bloomberg. Les acquisitions pourraient permettre à l'entreprise d'offrir des 'jetons de sécurité' et de placer les activités sous supervision fédérale. Coinbase était jusqu'alors principalement réglementé par "un patchwork d'autorités nationales", explique Bloomberg.

Etape majeure

"Le fait d'être autorisé à prendre possession de ces entités sous licence constitue une étape de plus vers notre objectif ultime, à savoir permettre à nos clients d'échanger des jetons de sécurité sur notre plateforme", a déclaré Elliott Suthers, un porte-parole de Coinbase, à l'agence Bloomberg. "Il y a de nombreuses autres démarches et conversations nécessaires avec les régulateurs avant la fin du voyage", ajoute tout de même Suthers.

La SEC doit trancher sur les ETF

La SEC, gendarme financier américain, devra enfin trancher mi-août concernant les ETF Bitcoin. La décision de l'autorité de marché à propos de cet éventuel fonds indexé sur le Bitcoin pourrait évidemment soutenir encore les prix et démocratiser un peu plus les devises digitales. Le verdict est attendu en principe dans trois semaines. Un tel produit permettrait aux fonds et investisseurs de s'exposer à moindre risque sur le Bitcoin.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com