Actualités du Bitcoin et des crypto-monnaies

Nouvelle semaine noire pour les crypto-monnaies !

Nouvelle semaine noire pour les crypto-monnaies !
Nouvelle semaine noire pour les crypto-monnaies !
Crédit photo © Reuters / Benoit Tessier

(Boursier.com) — Les "crypto-monnaies" ont vécu un véritable krach cette semaine, le Bitcoin chutant même brièvement sous le seuil des 30.000$ mercredi. Malgré un rebond technique, jeudi, la principale crypto-monnaie est repartie vendredi à la baisse, chutant d'environ 11% sur 24h autour de 36.000$ en fin de soirée. Le BTC a désormais abandonné plus de 40% par rapport à ses records de la mi-avril, autour de 64.000$.

La deuxième "crypto" mondiale par sa capitalisation, l'Ether, plongeait vendredi soir de 17% autour de 2.310$ sur la plate-forme Bitfinex. Il a abandonné 46% depuis son récent record du 12 mai à 4.315$.

Depuis vendredi dernier, le bitcoin a plongé d'environ 25% et l'Ether a perdu 38%. Le Dogecoin cotait ce vendredi soir à 0,348$ contre 0,547$ une semaine plus tôt (-36%).

Elon Musk et Pékin jettent un grand froid

Après une folle envolée spéculative depuis septembre 2020, les crypto-monnaies ont été laminées par un brusque revirement d'Elon Musk, qui était un jusqu'ici leur plus fervent défenseur, ainsi que par des mesures d'interdiction des "cryptos" prises cette semaine par la Chine. Selon 'Bloomberg', la récente chute des devises numériques a été accentuée par des prises de positions à effet de levier.

Elon Musk, le patron de Tesla et SpaceX, a déclenché un ouragan numérique en décidant soudain de ne plus accepter le bitcoin comme monnaie pour ses véhicules, comme il s'y était initialement engagé en mars, en raison du mauvais bilan carbone de la "crypto"... Musk a depuis tenté de rectifier le tir, mais sans grand succès jusqu'ici.

Quant à la Chine, qui héberge pourtant la majorité des "mineurs " mondiaux de crypto-monnaies, elle a durci mercredi sa position sur les "cryptos". Après avoir banni il y a déjà deux ans les paiements via les "cryptos", Pékin a interdit aux institutions financières et aux firmes de paiement leur utilisation ou toute offre de services facilitant leur échange.

Les crypto-monnaies "ne sont pas de vraies devises", ont en outre estimé mercredi plusieurs fédérations bancaires chinoises de référence insistant sur les risques que la "spéculation" fait courir tant aux personnes qu'aux économies mondiales.

Dollar et yuan virtuels en préparation par les banques centrales

Aux Etats-Unis, l'annonce jeudi, par l'administration Biden, d'un tour de vis fiscal sur les cryptomonnaies n'a pas non plus aidé le secteur. Tous les virements en 'cryptos' supérieurs à 10.000$ devront désormais être signalés aux autorité fiscales américaines.

Par ailleurs, la Réserve fédérale américaine, à la traîne jusqu'ici sur le dossier de la monnaie numérique, a décidé d'accélérer sa réflexion à ce sujet. Le président de la banque centrale américaine, Jerome Powell, a ainsi affirmé jeudi que la Fed allait lancer cet été "une vaste consultation" sur le dollar numérique. En Chine, un e-yuan est déjà en phase de test depuis mars à Shenzhen, avec pour objectif une utilisation pour les JO d'hiver de Pékin en 2022.

Face à la montée en force des crypto-monnaies non réglementées, la plupart des grandes banques centrales évaluent la possibilité de lancer leurs propres monnaies numériques. Elles s'inquiètent aussi des projets plus ou moins aboutis de stablecoins, ces monnaies numériques émises par des entreprises privées comme Facebook et son projet Diem (ex-Libra), qui serait indexé sur le dollar.

A noter que le malheur des crypto-monnaies a fait le bonheur de l'or, qui a retrouvé les faveurs des investisseurs en quête de sécurité ces derniers jours. Si le métal jaune a cédé vendredi soir 0,3% à 1.873,10$ l'once, il reste proche de son plus haut niveau depuis début janvier. Surtout, il vient d'aligner 3 semaines de hausse d'affilée et s'est apprécié de plus de 2% cette semaine.

©2021-2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !