Actualités du Bitcoin et des crypto-monnaies

Nouveau plongeon du Bitcoin, vaste fraude sur les cryptos ?

Nouveau plongeon du Bitcoin, vaste fraude sur les cryptos ?
Nouveau plongeon du Bitcoin, vaste fraude sur les cryptos ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les principales crypto-devises poursuivent leur chute, accélérant en baisse depuis une semaine. Le Bitcoin, principale cryptomonnaie, perd encore près de 6% sur 24 heures et revient à 7.392$ ce jeudi selon Coinmarketcap. Le BTC a enfoncé hier la zone très surveillée des 8.000$. Il abandonne 11% sur une semaine.

L'Ethereum décroche pour sa part de 9% sur 24 heures et revient à 568$. Il trébuche de 20% sur 7 jours. Le Ripple corrige de 2% à 0,605$. Il régresse de 13% sur une semaine... Le Bitcoin Cash dévisse de 24% sur 7 jours et retombe à 984$. Litecoin, EOS et Stellar cèdent 15% à 18% sur une semaine, tandis que le Cardano s'effondre de 23%.

Selon Coinmarketcap, la capitalisation actuelle de marché de l'ensemble des cryptomonnaies est retombée au plus bas niveau en un mois, à environ 320 milliards de dollars, contre 796 milliards de dollars le 6 janvier.

La manipulation sur le marché du Bitcoin et des 'cryptos' ferait l'objet d'une enquête criminelle aux États-Unis, précise 'Bloomberg'. Selon l'agence, le Département US de Justice a ouvert une investigation criminelle, étudiant de potentielles manipulations du marché par certains traders. De telles inquiétudes avaient déjà provoqué une interdiction des plateformes d'échange en Chine et une régulation accrue au Japon, ainsi que dans d'autres pays...

L'affaire pourrait être sérieuse, les autorités américaines étudiant de possibles pratiques illégales susceptibles d'influer sur les cours des cryptomonnaies. Le 'Spoofing' fait partie de ces méthodes illégales. Il s'agit d'une pratique selon laquelle certains traders bien peu scrupuleux inondent le marché d'ordres fictifs afin de tromper d'autres opérateurs. Les instances fédérales travailleraient avec la Commodity Futures Trading Commission, organisme de réglementation financière qui supervise les dérivés liés au Bitcoin...

La pratique du 'Wash Trading', contre laquelle les régulateurs américains avaient déjà lutté des années durant sur les marchés financiers traditionnels, implique un tricheur négociant avec lui-même afin de donner une fausse impression de demande sur le marché et d'attirer d'autres intervenants. Dans ce cadre, le trader-tricheur vend et achète simultanément les mêmes instruments financiers, créant un volume artificiel pour attirer l'attention...

Les cryptomonnaies, désormais produits financiers au sens propre, semblent donc victimes des mêmes manipulations que les autres actifs échangés sur les marchés. Les enquêteurs américains examineraient notamment les échanges en Bitcoin et en Ether, selon les sources de Bloomberg.

Les spécialistes et les 'fans' des crypto-devises et de la blockchain se réunissaient en début de semaine dernière à New York à l'occasion de la conférence 'Consensus 2018' organisée par CoinDesk. La conférence, qui se tenait du 14 au 16 mai et comptait plus de 4.000 participants, n'a pas eu l'effet positif escompté sur les 'cryptos', loin de là. L'an dernier, l'engouement autour de la conférence Consensus avait pourtant dopé les cours du Bitcoin de... 69%, comme le rappelait récemment Fundstrat Global Advisors...

L'odeur de souffre autour de la quatrième plateforme mondiale du marché des crypto-devises explique sans doute également en partie l'aversion au risque observé ces derniers jours. La plateforme d'échange sud-coréenne Upbit a ainsi fait l'objet d'une perquisition, menée par les autorités locales suite à des accusations de fraude. Upbit dit coopérer avec les autorités et mène un audit interne.

Upbit est la première plateforme sud-coréenne par le volume d'échange et la quatrième dans le monde, si l'on en croit les données de Coinmarketcap.com... Rappelons par ailleurs que la Corée du Sud s'active désormais, afin de faire le ménage au sein de l'industrie des devises numériques et de lutter contre les activités illégales ou la spéculation. Le Financial Supervisory Service (FSS) sud-coréen a rejoint par ailleurs l'investigation.

Après la fièvre de l'année 2017, puis la chute observée entre mi-décembre 2017 et début avril 2018 sur des craintes liées notamment au durcissement de la régulation, les principales 'cryptos' avaient enregistré un récent rebond d'assez grande ampleur. Ainsi, le Bitcoin avait pris appui sur les 6.600$ pour revenir le 6 mai à l'approche des 10.000 ! Depuis, les choses se compliquent, même si des institutions financières telles que Goldman Sachs, Bloomberg ou le marché Nasdaq se laissent désormais tenter...

En début de mois, les commentaires de plusieurs gourous des marchés avaient déjà plombé les 'cryptos'. Warren Buffett, patron de la firme d'investissement Berkshire Hathaway, a estimé que les acheteurs de bitcoin spéculaient sur le seul espoir de trouver quelqu'un d'autre prêt à payer plus cher qu'eux... Le Sage d'Omaha a repris la comparaison avec la bulle spéculative des bulbes de tulipe en Hollande au XVIIe siècle, et affirmé que selon lui, le bitcoin était "de la mort-au-rat" et que sa hausse reposait avant tout sur "des fantasmes"...

Charlie Munger, l'autre gourou de Berkshire Hathaway, est même allé plus loin, jugeant le Bitcoin "sans valeur" et le qualifiant d'"or artificiel". Bill Gates, le cofondateur de Microsoft, s'en est pris également de manière violente aux cryptomonnaies. Selon Gates, le Bitcoin et les autres crypto-monnaies seraient un type d'investissement absurde...

Le niveau actuel du Bitcoin traduit donc une chute de près de 27% depuis le 6 mai. Néanmoins, le BTC progresse encore de plus de 20% en comparaison de ses planchers de l'année 2018, inscrits le 5 février sous les 6.000$.

©2018-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !