Actualités du Bitcoin et des crypto-monnaies

Les Cryptomonnaies s'enflamment, menées par le Ripple

Les Cryptomonnaies s'enflamment, menées par le Ripple
Les Cryptomonnaies s'enflamment, menées par le Ripple
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les devises digitales poursuivent leur rebond ce vendredi. Le Bitcoin reprend encore 3% sur 24 heures à 8.510$ selon Coinmarketcap, ce qui porte ses gains à 5% sur une semaine. L'Ethereum grimpe de 9% sur une journée et 15% sur une semaine. Le Ripple s'adjuge près de... 19% sur 24 heures et s'envole de 31% sur 7 jours.

Le Bitcoin Cash n'en rate pas une miette, avec un bond de 17% sur une journée et 42% de gains sur une semaine. Cardano et IOTA s'enflamment de plus de 30% sur une semaine. Le Stellar, enfin, prend 4% sur une journée et s'embrase de 48% sur 7 jours...

Selon le bien renseigné 'Wall Street Journal', des investisseurs de la Silicon Valley voudraient tenir Washington à l'écart du marché du Bitcoin et des 'cryptos'. Andreessen Horowitz, ainsi que d'autres investisseurs de capital risque ayant soutenu l'émergence des devises numériques, tenteraient ainsi de dissuader les autorités américaines de réguler le marché. Ces investisseurs de la première heure entendraient donc obtenir une exemption générale de la part des autorités fédérales. Les financiers en question jugent en effet que la régulation pourrait freiner la croissance du segment des crypto-actifs et l'innovation basée sur la technologie blockchain.

Andreessen Horowitz et Union Square Ventures auraient ainsi rencontré à ce sujet des responsables de la SEC (Securities & Exchange Commission), autorité américaine des marchés financiers, afin de faire valoir leurs arguments. Des efforts généraux de 'lobbying' de l'industrie viseraient à limiter la supervision gouvernementale...

Rappelons que la justice de New York s'intéresse de très près au fonctionnement des plateformes d'échange de monnaies virtuelles. Eric Schneiderman, le Procureur général de New York, a ainsi ouvert une enquête sur les pratiques des plateformes d'échanges monnaies virtuelles. Le WSJ expliquait ainsi cette semaine que les services de l'Attorney general avaient envoyé mardi une lettre et un questionnaire à 13 plateformes, en vue d'améliorer la protection des investisseurs qui confient des capitaux à ces sociétés. Ces dernières ne sont actuellement pas soumises aux réglementations contraignantes des intermédiaires financiers classiques. Parmi les sociétés concernés figureraient les grands noms du secteur comme Coinbase, Bitfinex, Gemini, itBit Trust et BitFlyer USA.

Le questionnaire remis aux plateformes exige notamment qu'elles affichent le détails de leurs frais et commissions, ainsi que les conditions de trading sur marge (à crédit) ou lors d'opérations à effet de levier. La justice américaine réclame aussi toutes les données détaillées de l'ensemble des transactions (exécution des ordres, volumes...) menées par ces plateformes depuis janvier 2017... L'enquête intervient sur fond de débat sur la nécessité de réglementer un secteur qui s'est développé de manière anarchique, et qui fait face ces derniers mois à une multiplication de pannes et piratages. Les risques d'utilisation frauduleuse alimentent également les débats.

Dans un autre registre cette fois, notons que JP Morgan, la National Bank of Canada, ainsi que d'autres firmes, testent les émissions de dette sur la blockchain. Ainsi, l'agence Reuters explique aujourd'hui que JP Morgan a testé une nouvelle plateforme blockchain pour l'émission d'instruments financiers avec la National Bank of Canada et d'autres partenaires. Il s'agirait notamment de rationaliser l'origination, le règlement, les paiements de taux d'intérêt et d'autres processus. La plateforme a été construite en utilisant Quorum, blockchain open source développée en interne par JP Morgan. Goldman Sachs, Legg Mason et Pfizer ont également participé à cette expérience.

©2018-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !