Actualités du Bitcoin et des crypto-monnaies

Les cryptomonnaies bondissent, le Bitcoin s'affirme sur les 9.000$

Les cryptomonnaies bondissent, le Bitcoin s'affirme sur les 9.000$
Les cryptomonnaies bondissent, le Bitcoin s'affirme sur les 9.000$
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après un week-end difficile, les devises digitales se redressent depuis 48 heures. Les 'cryptos' avaient chuté ces derniers jours, victimes des craintes de durcissement de la régulation au niveau mondial, mais aussi des annonces de Google concernant le bannissement programmé des pubs pour monnaies numériques. Le rebond est notable depuis lundi.

Le discours apaisé du gendarme financier du G20 donne espoir aux adeptes de monnaies numériques. Le Bitcoin rebondit encore de 7% ce jour et revient à 9.113$ selon Coinmarketcap. L'Ethereum avance de 9% à 579$. Le Ripple grappille 3% à 0,71$ et le Bitcoin Cash s'adjuge 9% à 1.057$. Le Litecoin s'accorde 9%. Les altcoins NEO (+10%), Cardano (+19%) et Stellar (+11%) sont également recherchés. Toutes ces performances concernent les 24 dernières heures.

Le G20 pas pressé de réguler

Les leaders financiers du G20 ne sont pas pressés de réguler les cryptos, si l'on en croit les échos de la réunion de Buenos Aires. La réunion du G20 Finances en Argentine n'a donc pas débouché sur un accord global concernant la régulation des 'cryptos', malgré les tentatives de certains pays tels que le Japon, l'Allemagne ou la France. Le groupement de nations prévoit de "surveiller" le mouvement des devises digitales, se réservant le droit de réguler ultérieurement cette "industrie" nouvelle...

Pas une vraie surprise

Il était peu probable que les acteurs du G20 parviennent rapidement à un accord sur des règles spécifiques aux 'cryptos'. Pour l'heure, les approches sont en effet très différentes selon les pays... Le Financial Stability Board (FSB), qui coordonne la régulation financière au sein du G20, a apparemment résisté aux demandes de certains membres concernant cette régulation du Bitcoin et des cryptos.

Pas de menaces immédiates

Le FSB a estimé que les devises digitales ne représentaient pas de danger pour l'économie mondiale. Mark Carney, le dirigeant du Financial Stability Board, également gouverneur de la Banque d'Angleterre, a précisé, dans une lettre adressée aux ministres des finances du G20, que le gendarme financier avait effectué une revue des possibles menaces que pourraient présenter les 'cryptos'. En résumé, Carney semble juger que les monnaies digitales ne représentent pas, pour l'heure, un risque pour la stabilité financière.

Trop petit pour être redouté ?

Le patron du FSB souligne en particulier la petite taille actuelle du marché des crypto-actifs, en proportion du système financier global. Ainsi, les cryptos ne représentaient que moins de 1% du PIB global à leur meilleur niveau de l'année 2017. Carney ajoute que les cryptomonnaies ne constituent pas des substituts aux devises réelles, et constate leur utilisation très limitée dans l'économie réelle et la faible proportion des transactions financières concernées. Le dirigeant du conseil de stabilité financière du G20 admet les dérivés en matière de financement d'activités illégales, mais assure que la technologie sous-jacente des cryptos pourrait par contre "améliorer l'efficacité et l'inclusivité du système financier et économique".

Évolutions surveillées

Le FSB surveillera tout de même les évolutions futures sur ce marché des crypto-devises, et pourra ajuster ses positions en fonction des changements ultérieurs. L'autorité financière du G20 ne devrait donc pas durement réguler ce marché dans l'immédiat, malgré les pressions de certaines nations telles que le Japon, l'Allemagne ou même la France, qui demandent pourtant un meilleur contrôle et une action conjointe.

©2018-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !