Actualités du Bitcoin et des crypto-monnaies

Le Bitcoin s'offre un sursaut technique, après les planchers annuels

Le Bitcoin s'offre un sursaut technique, après les planchers annuels
Le Bitcoin s'offre un sursaut technique, après les planchers annuels
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les principales cryptomonnaies tentent un léger sursaut technique depuis 24 heures, après avoir touché hier dimanche des planchers annuels. Ainsi, le Bitcoin, qui était tombé hier sous les 6.000$, remonte à 6.301$ ce jour sur Coinmarketcap. Il avance de près de 6% sur 24 heures, mais perd encore 4% sur une période de sept jours. Le bilan est assez comparable sur les autres 'cryptos', puisque l'Ethereum se redresse de 7% sur une journée à 467$, mais cède encore 8% sur sept jours. Le Ripple s'affiche en hausse de 5% sur 24 heures, mais flanche de 8% sur une semaine...

Le Bitcoin Cash, qui trébuche de 11% sur sept jours, reprend tout de même 9% sur les dernières 24 heures. Enfin, l'EOS s'adjuge 13% sur sept jours mais chute de 21% sur une semaine.

En comparaison des pics de décembre 2017, l'addition commence à être salée, le BTC ayant par exemple perdu deux tiers de sa valeur. La volatilité accrue et la baisse récente s'expliquent essentiellement par les craintes liées à la régulation du marché de ces devises digitales. Le Bitcoin a donc touché hier dimanche un plus bas annuel, victime de l'aversion au risque, dans un contexte de scepticisme assez général parmi les autorités internationales, y compris chez les banques centrales.

L'initiative du régulateur financier japonais, la FSA (Financial Services Agency), qui a exigé vendredi plus de transparence sur les plateformes d'échange de cryptomonnaies, a tout récemment plombé les devises numériques. Les autorités japonaises ont ainsi envoyé des recommandations à six plateformes d'échanges, parmi les plus importantes du pays, leur demandant d'améliorer leurs procédures afin de lutter contre le blanchiment d'argent. Les compagnies concernées doivent soumettre leurs plans d'ici au 23 juillet.

L'une des plateformes concernées au Japon, Bitflyer, a annoncé vendredi qu'"afin de maximiser nos efforts pour construire un service approprié et améliorer les problèmes identifiés, nous avons volontairement et temporairement suspendu l'accueil de nouveaux clients".

Les opérateurs sont sensibles à ces nouvelles venues du Japon, car le pays était jusqu'à présent l'un des plus propices à ce marché des 'cryptos'.

Les annonces du régulateur japonais surviennent à peine deux jours après une nouvelle attaque informatique contre la plateforme Bithumb en Corée du Sud. Neuf jours plus tôt, c'est une autre plateforme sud-coréenne, Coinrail, qui avait été piratée...

L'enquête de la Commodity Futures Trading Commission américaine pèse également. La CFTC se penche, rappelons-le, sur les cas des quatre principales places d'échange de monnaies numériques (Coinbase, Kraken, Bitstamp et ItBit) et enquête sur de possibles manipulations des prix.

La manipulation sur le marché du Bitcoin et des 'cryptos' fait aussi l'objet d'une enquête criminelle aux États-Unis. Le Département US de Justice a ouvert cette investigation criminelle, étudiant de potentielles manipulations du marché par certains traders. De telles inquiétudes avaient déjà provoqué une interdiction des plateformes d'échange en Chine et une régulation accrue au Japon, ainsi que dans d'autres pays...

La BRI (Banque des règlements internationaux), institution financière internationale basée à Bâle et contrôlée par des banques centrales, surnommée 'banque des banques centrales', a taclé le BTC et les cryptomonnaies dans une étude publiée ce mois. La BRI n'est pas tendre avec les devises numériques, jugées pour l'heure très énergivores, instables et bien évidemment risquées, et susceptibles de paralyser l'Internet mondial ! De plus, la BRI ne parvient pas à identifier un problème pouvant éventuellement être résolu par les 'cryptos'.

L'institution estime que les régulateurs doivent apporter des réponses permettant d'éviter les abus, tout en autorisant une expérimentation supplémentaire... Le conseiller économique de la BRI a estimé que de nombreuses cryptomonnaies devaient être régulées comme des actions ou obligations...

Parmi les (rares ?) catalyseurs haussiers possibles, les adeptes attendent beaucoup de la conférence BWC programmée le mois prochain à Atlantic City. Avec plus de 8.000 participants et plus de 120 exposants désormais attendus, la Blockchain World Conference sera "la plus grande conférence jamais organisée dans l'espace crypto", selon ses promoteurs.

La Blockchain World Conference, marque mondiale engagée dans la production d'événements crypto, a ainsi annoncé "son énorme succès dans la sécurisation d'un nombre sans précédent d'investisseurs accrédités et d'une liste puissante de conférenciers de renommée mondiale pour la prochaine Blockchain World Conference".

Produite par BWC Events, cette conférence de trois jours se tiendra du 11 au 13 juillet et aura lieu au célèbre Harrah's Resort d'Atlantic City (New Jersey). La Blockchain World Conference rassemble "le panel d'experts en blockchain et crypto le plus impressionnant jamais réuni en un seul événement", affirme BWC Events. "Des experts de l'industrie, scientifiques, analystes, pédagogues et leaders apparaîtront sur scène à l'occasion de cet évènement de l'industrie de la blockchain le plus important et le plus transformateur que le monde ait jamais connu auparavant", s'enthousiasme l'organisateur.

L'événement comportera des présentations, tables rondes, séminaires éducatifs, discours d'acteurs du secteur, événements de réseautage, expositions, et bien plus encore. La conférence sera couronnée par un discours liminaire prononcé par le 'bad boy of blockchain', John McAfee, programmateur et homme d'affaires fondateur de McAfee (à l'origine de l'antivirus éponyme) en 1987. Notre homme estime que la conférence sera tout simplement le 'Woodstock des Cryptos'...

©2018-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !