Actualités du Bitcoin et des crypto-monnaies

Le Bitcoin replonge sous les 10.000$ !

Le Bitcoin replonge sous les 10.000$ !
Le Bitcoin replonge sous les 10.000$ !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le rebond du Bitcoin et des principales cryptomonnaies a tourné court. La reine des cryptomonnaies, qui était revenue à l'approche des 14.000$ la semaine dernière, a effacé depuis une bonne partie de son récent rallye. Les autres crypto-devises phares, qui n'avaient pourtant pas aussi bien performé que le BTC, ont également corrigé ces derniers jours de manière assez brutale.

Le Bitcoin abandonne 7% sur 24 heures et revient à 9.944$ selon Coinmarketcap, pour une capitalisation proche des 180 milliards de dollars. Sa perte totalise 12% sur une semaine. La tendance n'est guère plus réjouissante pour l'Ethereum, qui recule de 3% sur une journée et 10% sur sept jours. Le XRP de Ripple régresse de 3% sur un jour et 17% sur une semaine. Le Litecoin chute de 4% sur 24h et 14% sur sept jours. Le Bitcoin Cash abandonne quant à lui 17% sur une semaine, alors que l'EOS trébuche de 19%...

Alors que les observateurs envisageaient déjà un éventuel retour sur les sommets de la fin - euphorique - de l'année 2017, le BTC et les 'cryptos' ont comme bien souvent pris tout le monde par surprise en retombant aussi vite qu'ils étaient remontés.

Le Bitcoin avait auparavant repris 40% environ sur une semaine et s'affichait sur ses meilleurs niveaux depuis le mois de janvier 2018. Le prix du Bitcoin en dollars avait plus que triplé depuis le début de l'année et plus que doublé depuis le début du mois de mai, ce qui explique sans doute l'ampleur de la correction qui s'en est suivie.

La présentation par Facebook de sa monnaie alternative Libra a sans doute constitué le catalyseur essentiel de la flambée récente...

Dans un autre registre, les plateformes de cryptomonnaies vont être soumises à de nouvelles règles afin de stopper l'utilisation de ces devises numériques à des fins de blanchiment d'argent, a indiqué récemment le Groupe d'action financière (Gafi) établi à Paris. Il s'agit d'une première tentative de réglementation mondiale du marché des 'cryptos'. L'organisme intergouvernemental Gafi va demander aux pays membres d'enregistrer et de contrôler les plateformes 'cryptos', afin d'empêcher les activités illégales et criminelles.

Parmi les éléments déclencheurs de la hausse figurait aussi l'intérêt de la Russie. Le ministère russe des finances aurait ainsi précisé son intention de permettre aux citoyens d'échanger des 'cryptos'...

Facebook, le réseau social de Menlo Park, avait dévoilé il y a deux semaines Calibra, une nouvelle filiale "dont l'objectif sera de fournir des services financiers permettant au plus grand nombre de personnes d'accéder et de participer au réseau Libra". Calibra lancera son premier produit en 2020. Il s'agira d'un portefeuille numérique pour Libra, "une nouvelle monnaie mondiale reposant sur la technologie blockchain". Ce portefeuille sera disponible dans Messenger, WhatsApp et via une application dédiée.

"Quiconque possède une connexion internet peut aujourd'hui accéder à toutes sortes de services utiles pour pas ou peu de frais, comme par exemple rester en contact avec sa famille et ses amis, apprendre de nouvelles choses ou même démarrer une entreprise. Mais les choses peuvent se compliquer lorsqu'il s'agit d'économiser, envoyer et dépenser de l'argent", résumait le groupe de Mark Zuckerberg.

Avec Calibra, le groupe entend démocratiser l'accès aux services financiers. Ce portefeuille numérique permettra d'économiser, d'envoyer et de payer avec Libra. Dès sa sortie, Calibra permettra de transférer des Libra à presque n'importe quelle personne équipée d'un smartphone, aussi facilement et instantanément qu'un sms, à peu de frais, voire gratuitement, prévoit le groupe.

"En temps voulu, nous espérons offrir des services supplémentaires aux particuliers et aux entreprises, tels que payer des factures en appuyant simplement sur un bouton, acheter un café avec la lecture d'un code QR ou utiliser les transports en commun sans argent sur soi ni titre de transport", détaillait encore Facebook fin juin...

Les annonces de Facebook, groupe aux 2,4 milliards d'utilisateurs actifs mensuels revendiqués à fin mars 2019, ont fait sans doute espérer une adoption massive des actifs numériques, du fait de l'importance et de la portée internationale du groupe, accompagné d'ailleurs par de nombreux partenaires prestigieux dans ce projet.

Les membres fondateurs initiaux sont MasterCard, PayPal, PayU, Stripe et Visa pour le secteur des paiements, Booking Holdings, eBay, Facebook/Calibra, Farfetch, Lyft, Mercado Pago, Spotify et Uber dans les technologies et places de marché, Iliad et Vodafone dans les télécoms, Anchorage, Bison Trails, Coinbase et Xapo Holdings dans les blockchains, ainsi que des ONG et institutions ou des firmes de capital risque...

On peut donc estimer que la hausse récente du Bitcoin reflète l'espoir d'une démocratisation des cryptomonnaies, qui pourrait être portée par ces grandes entreprises technologiques.

Les facteurs techniques et psychologiques demeurent clés. Le franchissement en hausse des 10.000$ avait joué un rôle d'accélérateur... Les tensions géopolitiques et commerciales avaient sans doute également relancé l'attrait pour ce genre 'd'actifs' alternatifs.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !