Actualités du Bitcoin et des crypto-monnaies

Le Bitcoin et les cryptos prennent une nouvelle claque, les régulateurs menacent

Le Bitcoin et les cryptos prennent une nouvelle claque, les régulateurs menacent
Le Bitcoin et les cryptos prennent une nouvelle claque, les régulateurs menacent
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Bitcoin et les principales cryptomonnaies trébuchent encore, dans un contexte de marché difficile, alors que les autorités de différents pays ont affirmé ces derniers jours leur intention de durcir la régulation de ces sulfureux actifs numériques.

Le Japon avait par ailleurs démenti tout récemment les rumeurs relatives à la considération d'éventuels ETFs sur les 'cryptos'.

Tout le monde descend

Le BTC (Bitcoin), principale cryptomonnaie, cède 1% sur une journée et 10% sur une semaine, de retour à 3.657$ selon Coinmarketcap. Sa capitalisation totale ne ressort plus qu'à 64 milliards de dollars. Le Bitcoin perd plus de 80% de sa valeur depuis les pics historiques inscrits il y a un peu plus d'un an. Le XRP de la firme Ripple abandonne également 1% sur une journée et 10% sur sept jours, à 0,33$ environ, pour une capitalisation voisine de 14 milliards de dollars.

L'Ethereum, qui rétrograde au rang de troisième 'crypto', corrige de 19% sur une semaine (-3% sur 24 heures) et ne pèse plus que 13 milliards de dollars.

Le Bitcoin Cash fléchit de 19% sur sept jours et l'EOS de 14%, pour des capitalisations de 2 milliards de dollars environ, comparables à celles du Litecoin ou du Stellar.

Espoirs douchés

Bloomberg avait relancé quelque peu les spéculations sur les devises numériques en début de semaine dernière, citant une personne familière des intentions de la Financial Services Agency (FSA) japonaise, évoquant l'éventuelle approbation d'ETFs suivant la performance des jetons digitaux. Avant-hier, le gendarme financier japonais a toutefois promptement douché les espoirs des marchés, démentant ces rumeurs.

Japon, Danemark, Bulgarie et Afrique du Sud veulent réguler

Le Japon a d'ailleurs affirmé son intention de réguler de manière encore plus stricte ce marché des 'cryptos'. La Bulgarie et le Danemark ont aussi exprimé des volontés comparables cette semaine, dans le sillage des engagements pris par les grandes puissances lors de la réunion du G20 en fin d'année dernière à Buenos Aires. L'Afrique du Sud vient de rejoindre leurs rangs, puisque sa banque centrale entend mettre en place de nouvelles règles tenant les plateformes d'échange de cryptomonnaies responsables en cas de blanchiment d'argent.

Selon la banque centrale sud-africaine, de nouvelles exigences sont nécessaires, en ligne avec les récents amendements aux recommandations du Groupe d'action financière GAFI, organisme international de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme. Le GAFI (FATF pour les Anglo-Saxons) doit livrer des directives sur de nouvelles règles de supervision des crypto-devises d'ici juin 2019.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com