Actualités du Bitcoin et des crypto-monnaies

Le Bitcoin au plus bas depuis 6 mois, la Chine inquiète

Le Bitcoin au plus bas depuis 6 mois, la Chine inquiète
Le Bitcoin au plus bas depuis 6 mois, la Chine inquiète
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Bitcoin est tombé vendredi à son plus bas niveau depuis 6 mois, après l'annonce par la banque centrale chinoise de nouvelles mesures pour empêcher les plateformes de cryptomonnaies d'opérer dans le pays. Le Bitcoin a perdu jusqu'à 11% tombant à 6.630$, avant de se reprendre quelque peu lundi, regagnant 1% à 7.222$ sur le site coinmarketcap.com.

Au cours de lundi soir, la cryptomonnaie a abandonné 22% depuis le début novembre, qui s'annonce comme le pire mois enregistré cette année par la devise virtuelle. Le Bitcoin a connu une nouvelle année très volatile, démarrant vers 3.740$ en janvier, avant de flamber pour dépasser très brièvement les 13.000$ en juin, puis de subir une vive correction.

Pékin prépare le lancement de son crypto-yuan

Un rapport publié vendredi par la Banque populaire de Chine a indiqué que 173 plateformes chinoises d'échange et de levées de fonds (ICO) en cryptomonnaies ont été fermées entre 2018 et juin 2019. En outre, la banque centrale a annoncé qu'elle avait encore identifié une quarantaine de plates-formes et d'entreprises soupçonnées d'activités illégales sur les monnaies virtuelles, et qu'elle allait encore "renforcer la régulation et le contrôle, et réprimer le trading de cryptomonnaies". "Les investisseurs doivent veiller à ne pas confondre la technologie blockchain et la monnaie virtuelle", a aussi mis en garde l'institution financière.

Pékin, qui a prévu de lancer son propre crypto-yuan officiel, peut-être avant la fin de l'année, entend limiter la concurrence d'autres "cryptos", à commencer par la principale d'entre elles, le Bitcoin. Fin octobre, le président Xi Jinping avait pourtant provoqué un rebond des cours des "cryptos", en vantant les mérites de la "blockchain", la technologie qui sous-tend les cryptomonnaies.

Les "cryptos" interdites depuis 2017 aux banque chinoises

Le président chinois a donc estimé que son pays devait "saisir l'opportunité" et investir dans la technologie "blockchain", mais il semble que ses propos ont un peu hâtivement été interprétés comme un geste d'ouverture envers le Bitcoin et les autres "cryptos"...

Ces monnaies virtuelles restent donc de facto bannies de Chine. Même s'il n'est pas illégal en soi d'en détenir dans un portefeuille virtuel, le gouvernement a ordonné en 2017 aux banques chinoises de cesser toute activité dans le domaine des "cryptos". La banque centrale traque donc les plates-formes enregistrées à l'étranger, mais qui démarchent les investisseurs chinois.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !