Actualités du Bitcoin et des crypto-monnaies

La justice américaine ouvre une enquête sur les plateformes de "cryptos"

La justice américaine ouvre une enquête sur les plateformes de "cryptos"
La justice américaine ouvre une enquête sur les plateformes de 'cryptos'

(Boursier.com) — La justice de New York s'intéresse de très près au fonctionnement des plateformes d'échange de monnaies virtuelles... Eric Schneiderman, le Procureur général de New York, a ainsi ouvert une enquête sur les pratiques des plateformes d'échanges monnaies virtuelles, selon le site internet du 'Wall Street Journal'.

Le quotidien précise que les services de l'"Attorney general" ont envoyé mardi une lettre et un questionnaire à 13 plateformes, en vue d'améliorer la protection des investisseurs qui confient des capitaux à ces sociétés. Ces dernières ne sont actuellement pas soumises aux réglementations contraignantes des intermédiaires financiers classiques.

Parmi les sociétés concernés figurent les grands noms du secteur comme Coinbase, Bitfinex, Gemini, itBit Trust et BitFlyer USA.

"Avec l'essor des crypto-monnaies, les consommateurs de New York et de tout le pays ont droit à la transparence et à la responsabilité lorsqu'ils investissent leur argent", a estimé Eric Schneiderman. "Pourtant, trop souvent, les consommateurs n'ont pas accès aux informations de base dont ils ont besoin pour juger de l'impartialité, l'honnêteté et la sécurité de ces plateformes d'échange", a-t-il poursuivi.

Les plateformes priées d'afficher plus de transparence

Le questionnaire remis aux plateformes exige notamment qu'elles affichent le détails de leurs frais et commissions, ainsi que les conditions de trading sur marge (à crédit) ou lors d'opérations à effet de levier.

La justice américaine réclame aussi toutes les données détaillées de l'ensemble des transactions (exécution des ordres, volumes...) menées par ces plateformes depuis janvier 2017 !

Cette enquête intervient sur fond de débat mondial sur la nécessité de réglementer un secteur qui s'est développé de manière anarchique, et qui fait face ces derniers mois à une multiplication de pannes et de piratages, ainsi qu'à des accusations d'abriter des transaction illégales (blanchiment d'argent de trafics en tout genre). Le 'Wall Street Journal' estime que les piratages et vols de crypto-monnaies ont représenté à eux seuls 1,4 milliard de dollars depuis 2014.

©2018-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !