Actualités du Bitcoin et des crypto-monnaies

Descente aux enfers pour le Bitcoin et les crypto-devises

Descente aux enfers pour le Bitcoin et les crypto-devises
Descente aux enfers pour le Bitcoin et les crypto-devises
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Bitcoin et les principales cryptomonnaies ne parviennent pas à se redresser. Le BTC a encore cédé plus de 18% sur une semaine selon Coinmarketcap, de retour à 3.434$ (-11% sur 24 heures), au plus bas depuis le mois d'août 2017.

Le XRP de Ripple a abandonné pour sa part 18% sur sept jours (10% sur une journée), alors que l'Ethereum a reculé de 25% (-15% sur 24 heures). Le Stellar, désormais quatrième 'crypto' par la capitalisation, s'est écroulé néanmoins de 30% sur une semaine et 16% sur les dernières 24 heures, contre une perte de valeur de plus de 40% sur une semaine pour le Bitcoin Cash.

Le BTC ne capitalise plus désormais qu'un peu moins de 60 milliards de dollars, contre 12 milliards environ pour le XRP, 9 milliards pour l'Ethereum et 2,2 milliards pour le Stellar...

Les autres altcoins ne se comportent pas mieux. L'EOS s'effondre ainsi de 41% sur une semaine et le Litecoin de 21%...

3/4 des 'cryptos' perdent plus de 90%

Trois quarts des 'cryptos' majeures sont désormais en baisse de 90% ou plus en comparaison de leurs pics historiques, explique Investing.com, citant les données d'OnChainFX. Le XRP a ainsi cédé 92% en comparaison de son record de janvier, alors que l'Ethereum s'est affalé de 94%. Le Bitcoin a plongé de 83% ! Durant sa (courte) période faste, il atteignait près de 20.000$.

La baisse récente s'est accélérée sur fond de conflit autour du 'split' du Bitcoin Cash, et d'actualité adverse plus générale relative aux régulateurs financiers internationaux.

Régulation internationale en vue ?

Les dernières rumeurs veulent que les puissances du G20 se soient accordées sur la nécessité d'un travail commun de régulation du petit monde des crypto-devises. Il s'agirait ainsi de faire rentrer les monnaies numériques dans le rang, en ligne avec les standards établis par l'organisation intergouvernementale FATF (Financial Action Task Force).

Les autorités internationales entendraient notamment lutter contre l'évasion fiscale liée aux devises digitales. Dans le même esprit, les régulateurs japonais envisageraient d'exiger des places d'échange de 'cryptos' des renseignements sur certains de leurs clients, afin justement de lutter contre la fraude fiscale.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com