Actualités du Bitcoin et des crypto-monnaies

Cryptomonnaies : le Bitcoin replonge sous 10.000$ après des rumeurs

Cryptomonnaies : le Bitcoin replonge sous 10.000$ après des rumeurs
Cryptomonnaies : le Bitcoin replonge sous 10.000$ après des rumeurs
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les cours des cryptomonnaies, à commencer par le bitcoin, ont plongé mercredi de près de 10%, après des rumeurs d'une attaque informatique contre la plateforme d'échange Binance.

Par ailleurs, la SEC (Securities and Exchange Commission), le gendarme américain de la Bourse, a jeté un froid en réaffirmant mercredi son intention d'obliger les plateformes de transaction de cryptomonnaies à s'immatriculer auprès de ses services en tant que places de marché... Cela implique que ces sociétés se plient à des règles précises, en termes de transparence notamment, alors qu'elles opèrent actuellement sans aucune supervision.

Des chutes de près de 10% pour le bitcoin et les autres "cryptos"

Le bitcoin, la principale monnaie virtuelle, chutait d'environ 9% mercredi soir après ces informations, à 9.794$, repassant sous le seuil psychologique des 10.000$. Malgré son récent rebond, le bitcoin a reculé de l'ordre de 50% depuis son plus haut de décembre 2017, à près de 20.000$, sur fond de limitations par les régulateurs de plusieurs pays (Japon, Chine, Corée du Sud...) des opérations liées aux cryptomonnaies.

Mercredi soir, la plupart des monnaies virtuelles buvaient également la tasse dans le sillage du bitcoin : -8,7% pour l'ethereum à 747$, -8,5% à 0,854$ pour le ripple, -7,6% pour le litecoin à 181$.

Multiplication des piratages dans l'univers des "cryptos"

De son côté, Binance, une importante plateforme de transaction, a démenti mercredi soir avoir été "hackée". Certains de ses clients ont toutefois affirmé que leurs "cryptos" avaient disparu de leurs comptes sans leur consentement... Les transactions ont été suspendues temporairement sur Binance, et la direction a annoncé avoir ouvert une enquête sur d'éventuels dysfonctionnements.

Les vols de monnaies virtuelles sont assez courants sur les plateformes de transaction. Une étude a aussi estimé que 10% des émissions réalisées en cryptos sont dérobées par des "hackers". Fin janvier, au Japon, la plateforme Coincheck s'est fait dérober 526 millions d'unités de la cryptomonnaie NEM (XEM), représentant environ 400 millions de dollars. Fin 2017, une plateforme sud-coréenne, Youbit, avait elle aussi été cambriolée.

Enquête réglementaire en cours sur Bitfinex et Tether

Sur le plan réglementaire, fin janvier, les autorités financières américaines de la CFTC (Commodity Futures Trading Commission) ont assigné à comparaître la plateforme Bitfinex et la société Tether, qui sont dirigées par le même CEO (directeur général). Tether est l'émetteur de la cryptomonnaie éponyme, dont le cours est censé refléter fidèlement celui du dollar.

Des acteurs de marché soupçonnent les émissions de Tether d'avoir contribué fin 2017 à l'ascension vertigineuse du bitcoin. Tether aurait agi de manière frauduleuse, en réinvestissant le produit des Tether en bitcoins, faisant grimper spéculativement ce dernier.

©2018-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !