Zone euro : La BCE continuera à augmenter ses taux malgré le risque de récession, dit De Guindos

Zone euro : La BCE continuera à augmenter ses taux malgré le risque de récession, dit De Guindos
Zone euro : La BCE continuera à augmenter ses taux malgré le risque de récession, dit De Guindos
Crédit photo © Reuters

MADRID (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) continuera à augmenter ses taux d'intérêt jusqu'à ce que l'inflation revienne vers l'objectif à moyen terme d'environ 2% malgré le risque de récession en zone euro, a déclaré mercredi le vice-président de l'institut de Francfort.

Luis de Guindos n'a pas précisé l'ampleur de la hausse des taux attendue en décembre mais a dit que cela dépendrait des projections à venir de la BCE et des chiffres de l'inflation en novembre.

"Je peux vous dire que notre approche sera toujours la même, nous continuerons à augmenter les taux d'intérêt à un niveau qui nous permet de faire en sorte que l'inflation converge vers notre définition de la stabilité des prix", a-t-il déclaré lors d'une conférence sur la finance à Madrid.

Depuis juillet, la BCE a relevé ses taux au total de 200 points de base, faisant passer le taux de dépôt de -0,5% à 1,5%.

Alors que l'indice des prix à la consommation en zone euro est ressorti en octobre à 10,6% en rythme annuel, Luis de Guindos a déclaré que l'inflation resterait autour de 10% dans les mois à venir. Selon lui, la persistance des pressions inflationnistes ne devrait pas être sous-estimée.

"Il est très important d'examiner l'évolution de l'inflation sous-jacente et les éventuels effets de second tour, car ils détermineront la réponse de la politique monétaire", a-t-il dit.

Le vice-président de la BCE s'attend toutefois à un ralentissement de l'inflation au premier trimestre 2023 ou au premier semestre 2023.

Il a par ailleurs ajouté qu'une décélération de l'économie ou une récession ne suffirait pas à elle seule à juguler l'inflation.

(Reportage Jesús Aguado et Emma Pinedo; version française Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !