»
»
»
Consultation

Wirecard prévoit un bénéfice multiplié par six d'ici 2025, le titre monte

Wirecard prévoit un bénéfice multiplié par six d'ici 2025, le titre monte
Crédit photo © Reuters

par Jörn Poltz et Douglas Busvine

MUNICH/FRANCFORT (Reuters) - Wirecard, la fintech allemande qui a remplacé il y a un mois Commerzbank au sein de l'indice Dax , a dit mardi anticiper une multiplication par six de son bénéfice brut d'ici 2025, à la faveur du boom mondial du commerce électronique et des paiements numériques.

Dans un document - Vision 2025 - publié à l'occasion d'une journée investisseurs à Londres, le groupe précise que le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) devrait être supérieur à 3,3 milliards d'euros d'ici le milieu de la prochaine décennie.

"Tous les chiffres que nous fournissons représentent le bas de la fourchette - je tiens à le souligner", a déclaré le président du directoire Markus Braun, jugeant lui-même les prévisions du groupe prudentes, lors d'une interview en amont de cette journée investisseurs.

Vers la mi-août, peu avant son admission au Dax, Wirecard avait relevé sa prévision d'Ebitda pour cette année, tablant désormais sur un total compris entre 530 et 560 millions d'euros. Le groupe a confirmé ses prévisions pour cette année et pour 2020.

L'action Wirecard avance de 3,0% à 171,25 euros vers 10h30 GMT à la Bourse de Francfort, signant la meilleure performance du Dax et la quatrième plus forte hausse de l'indice paneuropéen Stoxx 600.

Même si, à ce niveau, la valeur a reperdu 13,9% depuis son record de 199,0 inscrit le 4 septembre, elle reste en hausse de 84% depuis le début de l'année et multipliée par quatre par rapport à son dernier cours de 2016.

Pour Knut Woller, analyste chez Baader Helvea, les perspectives du groupe à long terme confirment que l'accélération de la croissance organique au premier semestre "n'était pas un miracle". L'intermédiaire est à "acheter" sur le titre avec un objectif de cours de 198 euros.

PARI SUR LES ASSISTANTS VOCAUX

Créé en 1999, Wirecard est le principal opérateur allemand dans le secteur en pleine expansion des paiements numériques dominé au niveau mondial par Paypal alors que les banques établies continuent de souffrir des stigmates de la crise financière survenue il y a dix ans.

Avant de connaître le succès, Wirecard a souffert pendant des années d'une réputation peu flatteuse de fournisseur de paiements pour les sites de paris et de pornographie.

Pour préserver sa dynamique, Wirecard veut accélérer la convergence des paiements en ligne, sur mobile et sur les points de vente grâce aux nouvelles technologies permettant ce que le groupe qualifie de commerce "omnicanal".

Markus Braun a dit voir en particulier des opportunités dans les services à valeur ajoutée permettant notamment aux distributeurs de proposer des prêts ou des assurances aux clients lorsqu'ils effectuent des achats via leur smartphone ou dans leurs magasins.

L'analyse des données sur les habitudes d'achat des consommateurs devrait également permettre de proposer des offres plus ciblées susceptibles d'accroître le chiffre d'affaires des commerçants et de Wirecard, a-t-il ajouté.

Le patron de Wirecard voit également dans le segment des achats effectués par commande vocale depuis des assistants numériques tels qu'Alexa d'Amazon un nouveau canal de croissance prometteur.

Wirecard prévoit de traiter un volume de transactions d'au moins 215 milliards d'euros en 2020 et de plus 710 milliards d'euros en 2025, ce qui lui permettra de dégager respectivement un chiffre d'affaires de plus trois milliards et d'au moins dix milliards d'euros.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com