Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Wimbledon: Bartoli, Mathieu et Serra au deuxième tour

Wimbledon: Bartoli, Mathieu et Serra au deuxième tour

WIMBLEDON (Reuters) - La première journée des Internationaux de Grande-Bretagne, lundi à Wimbledon, a été perturbée par la pluie et seuls quatre Français ont pu achever leur match, dont trois qui se sont qualifiés: Marion Bartoli, Florent Serra et Paul-Henri Mathieu.

Ce dernier a fait forte impression en écrasant 7-6 6-2 6-2 le Tchèque Radek Stepanek, 61e mondial mais quart de finaliste l'an dernier. C'est seulement le deuxième match remporté par l'Alsacien sur le gazon de Wimbledon, le dernier remontant à 2002.

"C'est triste cette statistique parce que quand j'étais petit, mon rêve c'était de gagner Wimbledon et mon idole c'était Boris Becker, je le regardais tout le temps", a raconté Paul-Henri Mathieu, 39e mondial.

"En 2002, j'avais perdu sur Nalbandian (NDLR : parvenu en finale ensuite). Après, il y a eu Scott Draper, un bon joueur d'herbe. En 2004, j'ai hérité de Federer. Et l'an dernier, j'étais tête de série, je pensais être épargné et je suis tombé sur Mark Philippoussis... Donc, on ne peut pas dire que j'ai eu de bons tirages."

"Aujourd'hui, tout a fonctionné. Sur les balles de break, c'était retour gagnant à tous les coups, je me suis surpris moi-même. Je pouvais difficilement mieux jouer."

Au deuxième tour, le Français affrontera l'Espagnol David Ferrer, tête de série n°17.

Florent Serra, 90e mondial, a également signé une belle performance en éliminant aisément (7-6 6-4 6-4) la tête de série n°27, l'Allemand Philipp Kohlschreiber.

PIN INCONSOLABLE

"Remporter une première victoire dans le temple du tennis, c'est très satisfaisant d'autant que Kohlschreiber est 30e mondial", a déclaré Florent Serra.

"L'an passé, j'avais perdu en quatre sets contre le Tchèque Lukas Dlouhy. Le gazon n'est pas ma surface préférée C'est parfois du poker mais on est là, alors autant faire du mieux possible."

Au deuxième tour, le Français affrontera le Serbe Janko Tipsarevic.

Dans le tableau féminin, Marion Bartoli a amplement justifié son statut de tête de série (n°18) en dominant l'Italienne Flavia Pennetta, 63e mondiale, en deux sets 6-3 6-1.

"A la fin du premier set, j'ai souhaité interrompre la rencontre car une partie du court était glissante et dangereuse", a dit Marion Bartoli.

"Le juge-arbitre a voulu qu'on continue et, finalement, j'ai pu finir avant la nuit. C'est bien, ça me fait une journée de repos. Après mes deux demi-finales à Birmingham et Eastbourne, je suis sur une superbe série."

Au deuxième tour, la Française affrontera la gagnante du match entre l'Allemande Greta Arn et la qualifié biélorusse Olga Govortsova, 156e mondiale, interrompu par la nuit.

Après avoir échoué d'un rien face à Maria Sharapova à l'Open d'Australie (défaite 9/7 au troisième set), Camille Pin a laissé filer la victoire face à la Suissesse Patty Schnyder (n°15) 6-1 4-6 8-6. La Française, 78e mondiale, a gâché deux balles de match, une à 5-2 puis une autre à 5-3 avant que la partie ne soit interrompue par la pluie à 5-4. A la reprise, Patty Schnyder, rassérénée, s'est sortie de ce mauvais pas.

"Dans le vestiaire, j'ai essuyé une larme de frustration", a avoué Camille Pin, inconsolable.

"Ca se répète et j'en ai un peu marre de perdre des matches comme ça. Il y en a eu un (NDLR : Maria Sharapova à Melbourne) puis deux (NDLR : Dinara Safina à l'Open Gaz de France), trois, ça commence à faire beaucoup. J'en ai gros sur le coeur car c'est un tournoi du Grand Chelem. Je m'en veux car celle-là, elle est pour moi." /ES/JCL


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !