Washington sanctionne trois responsables de la répression en Iran

Washington sanctionne trois responsables de la répression en Iran
Washington sanctionne trois responsables de la répression en Iran
Crédit photo © Reuters

WASHINGTON (Reuters) - Le département américain du Trésor a annoncé mercredi des sanctions contre trois responsables iraniens impliqués dans la répression "particulièrement sévère" des manifestations qui se succèdent dans les villes à majorité kurde du nord-ouest de l'Iran depuis la mort de Mahsa Amini le 16 septembre dernier.

Ces sanctions visent deux responsables de la ville de Sanandaj, le gouverneur Hassan Asgari et le commandant des forces de l'ordre locales, Alireza Moradi, ainsi que Mohammad Taghi Osanloo, un officier du corps des gardiens de la Révolution à Mahabad, une autre ville kurde.

Le Trésor accuse notamment Hassan Asgari et d'autres représentants des autorités d'avoir fourni une fausse cause de décès pour la mort d'un manifestant de 16 ans vraisemblablement tué par les forces de sécurité.

"On rapporte que le régime iranien prend pour cible et abat ses propres enfants, qui descendent dans les rues pour réclamer un avenir meilleur", a déclaré Brian Nelson, sous-secrétaire américain au Trésor chargé du terrorisme et du renseignement financier, dans un communiqué.

"Ces abus commis en Iran contre des manifestants, y compris très récemment à Mahabad, doivent cesser", a-t-il ajouté.

Les sanctions consistent en un gel des avoirs américains des personnes visées et l'interdiction de toute transaction entre ces dernières et des ressortissants américains.

La mission iranienne auprès des Nations unies à New York n'a pas donné suite dans l'immédiat à une demande de commentaire.

(Reportage Simon Lewis et Susan Heavey; version française Jean-Stéphane Brosse)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !