Wall Street toujours prudente avec les craintes sur la reprise

Wall Street toujours prudente avec les craintes sur la reprise
Wall Street toujours prudente avec les craintes sur la reprise
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en légère hausse jeudi, les investisseurs restant prudents face aux craintes de ralentissement de l'économie et aux interrogations concernant l'évolution de la politique monétaire de la Réserve fédérale.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones gagnait 36,53 points, soit 0,1%, à 35.067,6 points et le Standard & Poor's 500, plus large, progressait de 0,08% à 4.517,57 points.

Le Nasdaq Composite prenait 0,04% à 15.292,94 points à l'ouverture.

Le Dow Jones et le S&P 500 ont aligné trois séances de baisse consécutives, les investisseurs s'inquiétant d'un ralentissement de la reprise économique dans un contexte de prudence face à la propagation du variant Delta du coronavirus.

Aux faibles créations d'emplois en août, s'est ajoutée mercredi la publication du Livre beige de la Fed qui a noté que l'économie américaine avait légèrement décéléré le mois dernier.

Toutefois, les inscriptions hebdomadaires au chômage, parues une heure avant l'ouverture et moins élevées que prévu, ont quelque peu rassuré sur la vigueur du marché du travail.

Les doutes sur la croissance interviennent alors même que les responsables de la Fed débattent de l'opportunité de réduire le soutien de la banque centrale à l'économie.

En Europe, la BCE a franchi un premier pas prudent vers le retrait des mesures exceptionnelles mises en oeuvre au début de la crise du coronavirus, en annonçant ce jeudi une légère réduction de ses achats d'actifs sur les marchés.

Cela a permis aux indices actions de la zone euro d'effacer leurs pertes tandis que les rendements des emprunts d'Etat italiens, espagnols ou encore portugais à dix ans reculaient plus nettement.

Aux valeurs à New York, Ford cédait 1,07% après avoir annoncé l'arrêt de sa production de voitures en Inde.

(Reportage Blandine Hénault, édité par Jean-Stéphane Brosse)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !