Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Wall Street recule, l'emploi ralentit, Biden se rapproche du but

Wall Street recule, l'emploi ralentit, Biden se rapproche du but
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Wall Street recule vendredi en début de séance, les investisseurs prenant leurs bénéfices au sortir d'une semaine étonnamment faste.

Le recul des indices est cependant limité par des chiffres de l'emploi meilleurs que prévu et une issue de l'élection présidentielle qui paraît se rapprocher.

L'indice Dow Jones perd 137,23 points, soit 0,48%, à 28.252,95 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,47% à 3.493,88 points après quelques minutes d'échange.

Le Nasdaq Composite cédait 1,02% à 11.769,24 points quelques minutes après l'ouverture, les prises de profit touchant en premier lieu les valeurs technologiques.

Le S&P-500 se dirige néanmoins vers sa meilleure semaine depuis le mois d'avril. Quant au Nasdaq, il affichait en clôture jeudi une hausse de 6,5% depuis l'élection de mardi.

Les contrats à terme sur les indices de référence ont réduit leurs pertes après la publication de chiffres de l'emploi aux Etats-Unis en octobre moins mauvais que prévu.

Celui sur le Dow Jones est ensuite brièvement passé dans le vert à l'annonce du passage en tête de Joe Biden dans le décompte des voix en Pennsylvanie, l'un des Etats décisifs pour l'élection présidentielle aux Etats-Unis, selon Edison Research.

La confusion qui a suivi le scrutin n'a pas empêché les indices de Wall Street de grimper, les investisseurs paraissant saluer la perspective d'un Congrès toujours divisé, ce qui compliquera la mise en oeuvre de mesures que les marchés n'aiment pas, comme le renforcement de la réglementation sur les géants de la technologie et la hausse de la fiscalité sur les entreprises.

Si les chiffres de l'emploi en octobre sont supérieurs aux attentes, ils ne sont pas bons pour autant.

Les créations d'emplois ont en effet été moins nombreuses qu'en septembre, ce qui confirme que la fin des mesures de relance et le regain de l'épidémie de coronavirus freinent la reprise, un défi majeur pour le vainqueur de l'élection présidentielle, quel qu'il soit.

(Patrick Vignal, édité par Marc Angrand)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !