Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Wall Street recule avec les tensions USA-Chine malgré l'emploi

Wall Street recule avec les tensions USA-Chine malgré l'emploi
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York est en baisse vendredi dans les premiers échanges en raison de l'aggravation des tensions entre les Etats-Unis et la Chine, ce en dépit du ralentissement moins important que prévu des créations d'emplois le mois dernier.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones perd 132,9 points, soit 0,49%, à 27.254,08 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,32% à 3.338,29 points.

Le Nasdaq Composite cédait 0,37% à 11.067,30 points à l'ouverture.

Le nombre des créations d'emploi en juillet est ressorti à 1,763 million, un recul important après le record de 4,8 millions enregistré le mois précédent.

Les contrats à terme sur les indices ont toutefois réduit leurs pertes à cette annonce car le chiffre donné par le département du Travail est supérieur au consensus.

Si la statistique s'avère meilleure que prévu et atténue le repli de Wall Street, l'affrontement diplomatique entre Pékin et Washington sur le terrain technologique reste le principal moteur du marché.

Donald Trump a publié jeudi deux décrets interdisant aux entreprises américaines toute transaction avec les groupes chinois ByteDance, propriétaire de l'application de vidéos TikTok, et Tencent, qui possède l'application de messagerie WeChat.

L'agence Bloomberg rapporte de son côté que le gouvernement américain s'apprête à sanctionner la cheffe de l'exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, en raison de l'adoption fin juin d'une loi sur la sécurité nationale dans la région administrative chinoise.

La publication des décrets sur ByteDance et Tencent intervient après que l'administration Trump a déclaré cette semaine qu'elle intensifiait ses efforts pour purger les applications chinoises "non fiables" des réseaux numériques américains.

En Bourse, l'action Tencent a chuté de 10% dans les échanges en Asie et sa filiale musicale Tencent Music Entertainment, cotée à New York, perd 4,89%. Les groupes chinois Baidu, JD.com et Alibaba cèdent de 3,01% à 4,22%.

Microsoft, qui cherche à racheter les activités américaines de TikTok, abandonne 1,02%.

Contre la tendance, T-Mobile US gagne 7,99% après avoir annoncé une hausse plus forte que prévu de ses abonnés et ravi à At&T la place de numéro deux des opérateurs télécoms aux Etats-Unis.

(Laetitia Volga, édité par Jean-Stéphane Brosse)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !