»
»
»
Consultation

Wall Street recule après l'annulation du sommet Trump-Kim

Wall Street recule après l'annulation du sommet Trump-Kim

Crédit photo © Reuters

par Laetitia Volga

(Reuters) - La Bourse de New York évolue dans le rouge en début de séance jeudi, pénalisée par l'annulation du sommet américano-nord-coréen prévu en juin, la crainte de voir les Etats-Unis taxer les importations automobiles et le repli des cours du pétrole.

L'indice Dow Jones perd 117,47 points, soit 0,47%, à 24.769,34 points vers 14h00 GMT. Le Standard & Poor's 500, plus large, abandonne 0,43% à 2.721,55 points et le Nasdaq Composite cède 0,31% à 7.402,67 points.

Hésitants dans les premiers échanges, les indices se sont enfoncés dans le rouge après l'annonce par Donald Trump de l'annulation de la rencontre avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un prévue à Singapour le mois prochain.

La nouvelle a déclenché un mouvement de repli sur les emprunts d'Etat, le rendement des Treasuries à dix ans revenant sous 2,965% contre près de 2,98% quelques minutes plus tôt.

A la baisse, le S&P du secteur de l'énergie abandonne 1,12% avec le recul marqué des cours du brut américain WTI et du Brent, alimenté par la hausse inattendue des stocks aux Etats-Unis et par les craintes d'une augmentation de la production de l'Opep en réaction aux sanctions américaines contre l'Iran et le Venezuela.

Exxon Mobil (-1,62%) et Chevron (-1,22%) figurent parmi les plus fortes baisses du Dow Jones.

LES CONSTRUCTEURS AUTOMOBILES AMÉRICAINS EN HAUSSE

Troisième motif de préoccupation pour les marchés actions: l'ouverture par l'administration Trump d'une enquête sur les importations de voitures, de camions et de pièces détachées aux Etats-Unis, susceptible de déboucher sur l'imposition de droits de douane.

Alors qu'en Europe, l'indice Stoxx de l'automobile perd 2,2%, les groupes américains General Motors et Ford, susceptibles de profiter d'éventuelles mesures protectionnistes face à leurs concurrents étrangers, gagnent respectivement 0,82% et 1,27%.

Sur le marché des changes, le billet vert évolue à un plus bas de dix jours face au yen et recule de 0,31% face à un panier de devises de référence, dont l'euro, qui prend 0,31% à 1,1732 dollar.

Au chapitre économique, les inscriptions au chômage ont augmenté plus que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière mais restent conformes à un marché du travail dynamique.

Aux valeurs, Best Buy enregistre l'une des plus fortes baisses du S&P (-6,66%) après la publication de ses résultats trimestriels, marqué par le ralentissement de la croissance des ventes en ligne du distributeur d'électronique grand public.

L Brands, propriétaire de la marque de lingerie Victoria Secret, recule de 1,34% tandis que NetApp cède 0,99% après l'annonce de perspectives annuelles décevantes.

Les marchés européens creusent eux aussi leurs pertes après l'annulation du sommet Trump-Kim: le CAC 40 à Paris perd 0,23%, le Footsie à Londres 0,46% et le Dax à Francfort 0,72%.

(Édité par Marc Angrand)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com