Wall Street ouvre dans le rouge, le variant Delta inquiète

Wall Street ouvre dans le rouge, le variant Delta inquiète
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert lundi en net repli, affectée comme les places européennes par le retour de l'aversion au risque dans le contexte de la propagation du variant Delta du coronavirus.

L'indice Dow Jones perd 481,87 points, soit 1,39%, à 34 205,98 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0% à 0,00 points.

Le Nasdaq Composite cédait 1,28% (-185,19 points) à 14.242 points à l'ouverture.

Les autorités sanitaires américaines ont fait état vendredi d'une hausse de 70% des nouveaux cas de coronavirus aux Etats-Unis par rapport à la semaine dernière, ce qui incite les investisseurs à la prudence et ravive les craintes concernant la reprise économique.

Les valeurs liées au tourisme et au voyage sont les plus touchées. Les actions des croisiéristes comme Carnival, Royal Caribbean Group et Norwegian Cruise Line Holdings, en baisse pour le moment de 15% à 21% sur le mois, perdent encore environ 4%, s'acheminant vers leur plus mauvaise performance mensuelle depuis mars 2020.

Les compagnies aériennes Delta, United Airlines et American Airlines perdent, elles, plus de 3%.

Le repli sur les actifs jugés les plus sûrs profite aux emprunts d'Etat et fait reculer le rendement des bons du Trésor américain à dix ans de 8 points de base à 1,2153%.

Le dollar, valeur refuge, en profite également, gagnant 0,10% face à un panier de devises de référence.

Le recul des rendements obligataires pénalise logiquement les valeurs bancaires. Les actions de Goldman Sachs, Bank of America, ou encore J.P. Morgan perdent de 1% à 2%.

Les valeurs pétrolières, elles, sont affectées par les craintes d'une offre excédentaire de brut sur le marché après l'accord conclu durant le week-end par les pays de l'Opep+ sur une hausse de la production à compter d'août. Chevron, Exxon mobil et Halliburton abandonnent entre 2% et 3%.

Le baril de Brent perd 2,52% à 71,08 dollars et le brut léger américain cède 2,71% à 69,10 dollars.

Au chapitre des fusions-acquisitions, Zoom Video Communications cède 3,1% après l'annonce d'un accord en vue du rachat du fournisseur de logiciels d'informatique dématérialisée Five9 pour environ 14,7 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros). Le titre Five9 gagne près de 4%.

(Reportage Claude Chendjou, avec Karin Strohecker et Devik Jain à Bangalore, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !