»
»
»
Consultation

Wall Street monte un peu après les chiffres de l'emploi

Wall Street monte un peu après les chiffres de l'emploi

Crédit photo © Reuters

par Laetitia Volga

(Reuters) - La Bourse de New York monte très légèrement vendredi en début de séance après la publication du rapport mensuel sur l'emploi qui n'a pas vraiment apaisé les craintes d'un réveil de l'inflation et n'empêche pas le dollar de poursuivre son rebond.

L'indice Dow Jones gagne 0,13% à 23 962,28 points 40 minutes après l'ouverture.

Le Standard & Poor's 500 prend 0,09% à 2.632,02 points et le Nasdaq Composite avance de 0,25% à 7.106,13 points.

Les créations d'emplois aux Etats-Unis ont progressé moins que prévu en avril mais le taux de chômage est tombé à un plus bas de 17 ans et demi à 3,9% avec le retrait d'un certain nombre de chômeurs du marché du travail.

Le rapport mensuel sur l'emploi, publié une heure avant l'ouverture de Wall Street, montre aussi que les salaires ont à peine progressé le mois dernier.

Le dollar a brièvement effacé ses gains avant de repartir de plus belle face à un panier de référence (+0,4%).

"Nous n'avons toujours pas de signes d'un retour de l'inflation", commente pourtant Michael Arone, responsable de la stratégie chez State Street Global Advisors.

"Le fait qu'il n'y ait pas de reprise significative des salaires reste un mystère", ajoute-t-il. "Je ne vois pas dans ce rapport de quoi infléchir la politique de la Fed. Vous avez des signes que le marché du travail reste fort", ajoute-t-il.

Le billet vert bénéficie du différentiel entre les anticipations de relèvement des taux aux Etats-Unis et en Europe, où la Banque d'Angleterre et la Banque centrale européenne tardent à mettre en place un resserrement de leur politique monétaire, expliquent des cambistes.

Le rendement des Treasuries à dix ans a légèrement reculé, touchant un plus bas du jour à 2,91% avant de revenir vers son niveau précédent le rapport sur l'emploi, autour de 2,93%.

Sur le front des tensions commerciales, la Chine et les Etats-Unis sont parvenus à un consensus sur certaines questions de leur contentieux mais d'importants désaccords demeurent dans d'autres domaines, rapporte l'agence de presse Chine nouvelle.

APPLE EN TÊTE DU DOW JONES

Du coté des valeurs américaines, Apple gagne 2,44%, en tête du Dow Jones, après une annonce de Warren Buffett qui a fait savoir que son conglomérat Berkshire Hathaway avait acheté 75 millions d'actions supplémentaires d'Apple au cours des trois premiers mois de l'année.

CBS, en cours de fusion avec VIACOM, avance de 3,75% après avoir publié un chiffre d'affaires et un bénéfice supérieurs aux attentes, soutenu notamment par ses recettes publicitaires.

Newell Brands gagne 3% après avoir annoncé la vente de Waddington Group à Novolex Holdings, une société détenue par le fonds d'investissement Carlyle Group, pour environ 2,3 milliards de dollars (1,9 milliard d'euros).

Dans le rouge, Alibaba perd 1,74% après avoir fait état d'une baisse de 29% de son bénéfice trimestriel, malgré une croissance de son chiffre d'affaires supérieure aux attentes.

En Europe, le CAC 40 parisien est quasiment stable à 5.505,73 points. Le Dax allemand avance de 0,63% et à Londres, le FTSE gagne 0,72%.

Les actions européennes bénéficient du repli de l'euro, qui perd 0,4% à 1,1944 dollar.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut varient peu mais restent sous la menace des incertitudes géopolitiques à moins de huit jours de la décision américaine très attendue concernant l'accord international de 2015 sur le programme nucléaire de l'Iran, susceptible de conduire à de nouvelles sanctions de Washington visant le brut iranien.

(Édité par Patrick Vignal)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com