Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Wall Street finit en hausse, mise sur une nouvelle relance de l'économie US

Wall Street finit en hausse, mise sur une nouvelle relance de l'économie US
Crédit photo © Reuters

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse jeudi, les investisseurs retenant les propos de Donald Trump sur la possibilité d'un nouveau plan de soutien à l'économie américaine et écartant en revanche les chiffres moins que prévus sur les inscriptions hebdomadaires au chômage.

A la cloche, l'indice Dow Jones gagne 122,05 points à 28.425,51, soit une progression de 0,43%.

Le S&P-500, plus large, prend 27,4 points, soit 0,80%, à 3.446,85. Le Nasdaq Composite avance de son côté de 56,38 points (0,50%) à 11.420,98 points.

"Nous sommes à l'évidence portés par la perspective d'obtenir une nouvelle relance budgétaire, c'est le seul et unique facteur. Et le marché ne fait que réagir à chaque propos nous disant où nous en sommes sur ce front de la politique budgétaire", note Art Hogan, chez National Securities à New York.

Wall Street avait ouvert en hausse, amplifiant le rebond entamé la veille dans l'espoir qu'un accord sur des mesures ciblées de relance pourrait être conclu rapidement entre l'administration Trump et les démocrates du Congrès.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones gagnait 0,33%, tandis que le Standard & Poor's 500 progressait de 0,51% et le Nasdaq de 0,71% à 11.445,45 points dans les premiers échanges.

Peu avant l'ouverture, Donald Trump a déclaré sur Fox News que les négociations entre les républicains et les démocrates avaient de "bonne chance" de déboucher sur un compromis.

A défaut d'un plan de relance global, sur lequel les discussions ont été suspendues par le président américain, les marchés espèrent l'adoption rapide de mesures de soutien ciblées, destinée aux petites entreprises et aux foyers américains ainsi qu'au secteur aérien en difficulté.

Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, a jeté un léger froid en disant qu'il n'y aurait pas de nouveau plan d'aide pour les compagnies aériennes sans un plan de relance budgétaire global.

Sa déclaration, à quelques minutes de la clôture en Europe, a momentanément freiné le Dow Jones, qui ne gagnait plus que 0,14% contre +0,55% au plus haut de la séance. Le S&P-500 (+0,51%) et le Nasdaq (+0,39%) ont aussi réduit leurs gains.

Mais la démocrate a aussi exprimé sa confiance dans la possibilité de trouver un accord avec le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin.

Le regain d'optimisme des investisseurs leur a permis de passer outre le recul moins marqué qu'attendu des inscriptions hebdomadaires au chômage, à 840.000.

Par ailleurs, les laboratoires pharmaceutiques Regeneron et Eli Lilly gagnent respectivement 1,38% et 3,05%: Donald Trump, qui a passé trois jours hospitalisé après avoir été contaminé par le coronavirus, a vanté les mérites de leurs traitements contre le COVID-19 et dit vouloir les rendre plus largement disponibles.

(Caroline Valetkevitch; version française Laetitia Volga et Henri-Pierre André)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !