Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Wall Street en ordre dispersé, retour vers les cycliques

Wall Street en ordre dispersé, retour vers les cycliques
Crédit photo © Reuters

par Stephen Culp

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini mardi en ordre dispersé avec des hausses pour le Dow Jones et le S&P-500, portés par les secteurs cycliques, mais une baisse pour le Nasdaq, pénalisé par un repli des géants du numérique après leur forte progression de la veille.

L'indice Dow Jones a gagné 159,53 points (0,6%) à 26.840,4.

Le S&P-500, repassé en territoire positif depuis le début de l'année, a pris 5,46 points, soit 0,17%, à 3.257,3.

Le Nasdaq Composite a en revanche perdu 86,73 points (-0,81%) à 10.680,36 points. Malgré ce repli final, cet indice à forte composante technologique a une nouvelle fois atteint un plus haut historique en début de séance à 10.839,928 points après avoir enchaîné les records de clôture récemment.

Wall Street a été le théâtre ce mardi d'une rotation vers les valeurs cycliques alors que les élus du Congrès à Washington s'efforcent de s'entendre sur un vaste plan de soutien à l'économie américaine face à la crise provoquée par le nouveau coronavirus. De l'autre côté de l'Atlantique, les dirigeants européens ont fini quant à eux par s'entendre sur un plan de relance de 750 milliards d'euros financé par de la dette commune.

"Les secteurs sensibles à la conjoncture se comportent très bien aujourd'hui", a dit Peter Tuz, président de Chase Investment Counsel. "Mon interprétation, c'est que c'est lié au soutien (économique) ici et en Europe et aux résultats convenables d'une variété d'entreprises différentes."

Les valeurs financières, industrielles et de l'énergie ont ainsi soutenu le Dow et le S&P-500 alors que les valeurs technologiques ont pesé sur le Nasdaq.

"Cela suggère que le marché pense que l'économie mondiale va aller mieux", a dit Chuck Carlson, directeur général de Horizon Investment Services. "Au bout du compte, c'est plus sain pour le marché quand les cycliques affichent de meilleures performances."

Sur le front des résultats d'entreprises, Coca-Cola a pris 2,34% après avoir fait état d'une amélioration de la demande pour ses sodas à la suite d'un plongeon de 28% de ses ventes au deuxième trimestre, dont le groupe est toutefois persuadé qu'il aura été "le plus difficile" de l'année.

Lockheed Martin Corp s'est adjugé 2,62%, le groupe d'aéronautique et de défense ayant relevé ses prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice annuels.

(version française Bertrand Boucey)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !