Wall Street en ordre dispersé à l'ouverture, l'inflation pèse

Wall Street en ordre dispersé à l'ouverture, l'inflation pèse
Wall Street en ordre dispersé à l'ouverture, l'inflation pèse
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert dans le désordre lundi mais la tendance est globalement négative, affectée une nouvelle fois par des anticipations inflationnistes qui pèsent sur les marchés d'actions et incitent les investisseurs à la prudence.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones, dont les contrats à terme indiquaient une ouverture en baisse, gagne 55,22 points, soit 0,16%, à 34.801,47 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,07% à 4.388,48 points.

Le Nasdaq Composite cède pour sa part 0,23% à 14.545,425 points.

Le rapport de l'emploi aux Etats-Unis, publié vendredi dernier, n'a pas remis en cause le scénario d'une réduction des actifs et d'un resserrement progressif de la politique monétaire de la banque centrale américaine.

En outre, la hausse continue des cours du pétrole et le débat sur la revalorisation salariale continuent d'alimenter les craintes d'une inflation durable.

Tout cela pousse les investisseurs à la prudence, d'autant que mercredi seront connus les chiffres des prix à la consommation aux Etats-Unis et le compte rendu de la dernière réunion de la Fed.

Les marchés obligataires et de change américains sont par ailleurs fermés ce lundi en raison du "Columbus Day", jour férié aux Etats-Unis.

Hormis l'énergie (+0,93%) et les finances (0,35%), neuf des 11 grands secteurs du S&P-500 sont dans le rouge ou affichent de très modestes gains.

Aux valeurs, les groupes pétroliers Chevron, Exxon Mobil et Apa prennent entre 0,5% et 1,5% dans le sillage de la hausse ininterrompue des prix de l'énergie.

Le baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) avance de 2,24% à 81,12 dollars et le Brent gagne 1,88% à 83,93 dollars le baril.

A la baisse, Southwest Airlines recule de plus de 2% en réaction à la publication de données du site spécialisé flightaware.com qui montrent que la compagnie aérienne a réduit d'au moins 30% ses vols dimanche pour le deuxième jour consécutif, une proportion bien supérieure à celles observées chez ses concurrents.

(Reportage Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !