»
»
»
Consultation

Wall Street en hausse, Trump joue l'apaisement sur le dossier syrien

Wall Street en hausse, Trump joue l'apaisement sur le dossier syrien
Crédit photo © Reuters

par Laetitia Volga

(Reuters) - La Bourse de New York est en nette hausse en début de séance jeudi, rassurée par le ton moins agressif de Donald Trump sur l'imminence de tirs de missiles sur la Syrie et par des résultats d'entreprises solides.

L'indice Dow Jones gagne 280,76 points, soit 1,16%, à 24.470,21 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,85% à 2.664,66 points et le Nasdaq Composite prend lui aussi 0,85% à 7.129,02 points.

Tous trois ont terminé en baisse mercredi en raison notamment d'un regain d'inquiétude quant à l'affrontement diplomatique entre les Etats-Unis et la Russie, Donald Trump ayant prévenu Moscou d'une intervention militaire imminente en Syrie après l'attaque au gaz toxique, imputée au régime syrien, contre la ville rebelle de Douma samedi.

Mais le président américain a quelque peu changé de ton jeudi en déclarant sur Twitter qu'une possible frappe américaine "pourrait avoir lieu bientôt ou pas si tôt que ça".

Cette déclaration a favorisé un regain d'appétit pour les actifs risqués qui se traduit aussi par une remontée marquée du rendement des emprunts d'Etat à dix ans américain à 2,8211% ainsi que du dollar, qui avance de 0,38% face à un panier de devises de référence.

L'euro cède dans le même temps 0,47% à 1,2307 dollar.

Les rendements obligataires en zone euro ont reculé après la publication du compte rendu de la dernière réunion de la Banque centrale européenne (BCE), au cours de laquelle le Conseil des gouverneurs a exprimé ses inquiétudes face au risque d'une guerre commerciale avec les Etats-Unis et évoqué l'impact négatif que pourrait avoir la fermeté de l'euro.

Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE, a par ailleurs déclaré jeudi que l'économie de la zone euro pourrait être dans une meilleure situation qu'estimé jusqu'ici, ce qui signifie qu'à long terme les taux d'intérêt de la BCE pourraient être relevés plus tôt que ce qu'on estime actuellement.

En Europe, les marchés actions sont orientés en hausse. Le CAC 40 affiche un gain de 0,49%, le Dax allemand prend 0,82% et le Footsie est quasiment inchangé (0,03+%).

BLACKROCK MONTE APRÈS SES RÉSULTATS TRIMESTRIELS

Aux Etats-Unis, les inscriptions au chômage ont baissé moins qu'attendu la semaine dernière mais continuent de témoigner d'un marché du travail toujours vigoureux.

Alors que la saison des résultats s'ouvre, les analystes s'attendent à ce que les bénéfices trimestriels des sociétés du S&P-500 grimpent de 18,5% par rapport aux trois premiers mois de l'année dernière, ce qui serait la plus forte hausse en sept ans, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Parmi les grandes sociétés qui ont publié leurs comptes jeudi, BlackRock, le numéro un mondial de la gestion d'actifs, gagne 2,43% après avoir annoncé un bénéfice supérieur aux attentes au premier trimestre, porté par la hausse de la volatilité sur les marchés mondiaux.

Delta Air Lines gagne 2,04% après l'annonce d'une progression de 9,5% de son chiffre d'affaires trimestriel grâce à une augmentation de ses prix moyens et du nombre de passagers transportés.

A la baisse, Bed Bath & Beyond signe l'une des plus fortes chute du Nasdaq (-18,42%) en raison de prévisions annuelles inférieures aux attentes.

(Édité par Marc Angrand)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com