»
»
»
Consultation

Wall Street en hausse timide avant une semaine décisive

Wall Street en hausse timide avant une semaine décisive
Crédit photo © Reuters

par Sinéad Carew

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en légère hausse vendredi, dans un marché nerveux avant une semaine décisive, qui sera marquée par les réunions de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de la Banque centrale européenne (BCE).

L'indice Dow Jones a gagné 75,12 points, soit 0,30%, à 25.316,53. Le S&P-500, plus large, a pris 8,66 points, soit 0,31%, à 2.779,03. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 10,44 points (+0,14%) à 7.645,51 points.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones a progressé de 2,76%, le S&P de 1,62% et le Nasdaq de 1,21%.

Les grands indices ont reculé en séance, affectés par la baisse d'Apple (-0,91% à 191,70 dollars après avoir touché un plus bas de 189,77) à la suite d'informations selon lesquelles le groupe de Cupertino a prévenu ses fournisseurs de se préparer dès le second semestre à une baisse de 20% des commandes de composants pour ses nouveaux iPhone en prévision d'un ralentissement des ventes. Les fabricants de semi-conducteurs Qualcomm, Intel et Broadcom ont perdu respectivement 0,63%, 1,48% et 2,54%.

Selon des intervenants, la hausse à Wall Stret est favorisée par un retrait des marchés émergents, les plus vulnérables au renchérissement du pétrole et aux tensions commerciales.

"Les investisseurs quittent les marchés émergents pour revenir sur les actions américaines", dit Ronen Schwartzman (Ten Capital Advisors). Après le mouvement de baisse d'hier, certains y voient peut-être une opportunité d'achats", ajoute-t-il.

Mais la prudence sur les marchés mondiaux est renforcée par l'attente de discussions difficiles au sommet du G7, qui s'est ouvert vendredi au Canada et où l'un des sujets principaux sera l'instauration de droits de douane sur certains produits entre les Etats-Unis et ses grands partenaires.

LA SEMAINE SERA CHARGÉE

Le dollar s'est apprécié après quatre séances de baisse, tandis que le yen gagnait du terrain et que les rendements des obligations du Trésor américain baissaient dans le climat d'incertitude créé par les tensions au sein du G7.

"Le sommet du G7, combiné à d'autres événements majeurs comme une rencontre entre Trump et Kim Jong-un la semaine prochaine, maintiennent les investisseurs en alerte", dit de son côté Constantin Bolz, gérant de fonds chez Portfolio Concept.

Certains analystes et traders notent toutefois que l'espoir d'obtenir des avancées au G7 est déjà au plus bas compte tenu des propos va-t-en-guerre de Donald Trump.

Au niveau des politiques monétaires, la Fed devrait relever mercredi prochain ses taux directeurs pour la deuxième fois cette année et les investisseurs attendront de voir si elle laisse entendre qu'il y aura quatre hausses en tout en 2018.

"Le flux de nouvelles sera énorme la semaine prochaine, avec la réunion de la Fed et le sommet avec la Corée du Nord, et il y a probablement un peu d'ajustements de positions avant le week-end", note Mark Heppenstall chez Penn Mutual Asset Management.

La réunion de la Fed sera suivie de près de celle de la BCE jeudi, ainsi que de la Banque du Japon jeudi et vendredi.

Aux valeurs individuelles, Philip Morris a pris 2,62% après avoir relevé de 6,5% son dividende à 1,14 dollar/action.

Monster Beverage a bondi de 5,02% à la suite de l'annonce par le producteur de boissons énergisantes qu'il était "très probable" qu'il augmente ses prix plus tard dans l'année.

Il s'est traité au total 6,05 milliards de titres sur les marchés américains vendredi, le volume le plus bas depuis le 25 mai, contre 6,6 milliards en moyenne aux 20 derniers séances.

Le baril de pétrole a légèrement reculé de son côté, face à la hausse de la production américaine et la baisse de la demande chinoise, ainsi que la révision en baisse des prévisions de JP Morgan sur les cours. Le Brent est toujours en hausse de 15% par rapport à son niveau du début de l'année.

(Avec Ankur Banerjee et Parikshit Mishra, Juliette Rouillon pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com