Wall Street démarre la semaine hésitante, les tensions demeurent

Wall Street démarre la semaine hésitante, les tensions demeurent
Wall Street démarre la semaine hésitante, les tensions demeurent
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert lundi sur une note hésitante face à de multiples incertitudes, notamment sur le front économique.

L'indice Dow Jones, aidé par Merck, parvient à grappiller 13,37 points, soit 0,04%, à 34.339,83 points tandis que le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,37% à 4 340,74 points.

Le Nasdaq Composite cédait 0,51% à 14.493,12 points à l'ouverture.

"Les marchés sont vraiment concentrés sur Washington et l'incertitude concernant la capacité [des élus] à trouver un accord sur le projet de loi sur les infrastructures, le plan de dépenses budgétaires et le relèvement du plafond de la dette", a déclaré Thomas Hayes chez Great Hill Capital LLC.

Le marché attend également d'en savoir plus sur le dossier des relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine alors que la représentante au Commerce, Katherine Tai, entend entamer de nouvelles discussions "franches" avec Pékin concernant l'accord de "Phase 1" signé sous la présidence de Donald Trump.

Le dossier Evergrande est un autre motif de nervosité sur les marchés, aussi bien aux Etats-Unis qu'en Europe et en Asie.

La cotation du géant immobilier chinois criblé de dettes a été suspendue ce lundi, déstabilisant davantage les investisseurs qui redoutent les conséquences macro-économiques de ce dossier. Selon la presse, la société serait sur le point de céder une participation majoritaire d'une filiale pour plus de 5 milliards de dollars.

En Bourse, le groupe pharmaceutique Merck prend 3,14%, continuant de profiter des premiers résultats positifs d'un essai sur son traitement expérimental du COVID-19.

Tesla gagne 2,57% après avoir annoncé la livraison de 241.300 voitures électriques au troisième trimestre, un chiffre record qui dépasse les attentes des analystes financiers.

(Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !