Wall Street dans le rouge, l'élan apporté par la Fed s'essouffle

Wall Street dans le rouge, l'élan apporté par la Fed s'essouffle
Wall Street dans le rouge, l'élan apporté par la Fed s'essouffle
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse jeudi, les investisseurs étant dans l'attente de nouvelles données macro-économiques, dont les chiffres de l'emploi, au lendemain de la forte hausse des indices liée aux annonces jugées rassurantes de la Réserve fédérale américaine (Fed) sur l'ampleur des prochains relèvements des taux d'intérêt.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones perd 300,1 points, soit 0,88%, à 33.760,96 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 1,16% à 4.249,9 points.

Le Nasdaq Composite cède 1,68%, soit 217,35 points, à 12.747,50.

La Fed a relevé mercredi son principal taux d'intérêt d'un demi-point, sa plus forte hausse depuis près de 22 ans, mais son président Jerome Powell, a précisé que des hausses de taux de trois quarts de point n'étaient pas "activement" envisagées par les membres du Federal Open Market Committee (FOMC), ce qui a contribué à rassurer les marchés.

Les investisseurs attendent à présent les chiffres des créations d'emplois aux Etats-Unis pour le mois d'avril et les données sur les salaires qui seront publiés vendredi pour obtenir des indices sur la trajectoire des taux.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage, publiées ce jeudi, montrent que le marché du travail demeure tendu, même si le nombre d'Américains ayant déposé la semaine dernière des demandes d'allocations chômage a augmenté plus que prévu, à 200.000.

Aux valeurs, Citigroup recule de 1,5%, affichant l'une des plus fortes baisses parmi les grandes banques de Wall Street dont l'indice sectoriel perd 1,6%.

Les géants des nouvelles technologies Meta Platforms, Amazon.com et Tesla abandonnent de 1,4% à 3% et leur indice sectoriel cède 1,7%.

Twitter gagne en revanche 3,2% après l'annonce de l'obtention par Elon Musk d'un financement de 7,14 milliards de dollars (6,76 milliards d'euros) auprès d'un groupe d'investisseurs comprenant notamment le cofondateur d'Oracle, Larry Ellison..

Des publications de résultats animent par ailleurs la tendance alors que sur les 368 entreprises du S&P-500 ayant déjà publié leurs comptes financiers du premier trimestre, 79,9% ont dépassé les attentes des analystes.

Ebay chute de 6,4%, pénalisé par sa prévision de chiffre d'affaires pour le deuxième trimestre, tandis que Metlife (+1,5%) et Booking (+8,2%) sont soutenus par des bénéfices meilleurs que prévu au titre du premier trimestre.

Le producteur de lithium Albemarle se démarque avec un bond de plus de 11% à la faveur du relèvement de ses prévisions annuelles dans un contexte de solide demande de ce métal utilisé dans les batteries pour véhicules électriques.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !