»
»
»
Consultation

Wall Street dans le désordre, les tensions commerciales sont de retour

Wall Street dans le désordre, les tensions commerciales sont de retour
Crédit photo © Reuters

par Laetitia Volga

(Reuters) - La Bourse de New York entame la séance de jeudi en ordre dispersé sur fond de nouvelles tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses principaux partenaires tandis que les bons indicateurs économiques du jour plaident pour un resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed).

Une demi-heure après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 147,76 points, soit un repli de 0,6%, à 24.520,02 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,29% à 2.716,09 points tandis que le Nasdaq Composite gagne 0,12% à 7.471,50 points.

La perspective de guerre commerciale est de retour entre les Etats-Unis et ses principaux partenaires : le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, a annoncé l'instauration de droits de douane sur l'acier et l'aluminium en provenance de l'Union européenne, du Canada et du Mexique.

L'administration américaine n'a donc pas choisi de prolonger l'accord d'exemption qu'elle avait accordée à ses partenaires et indique que les taxes s'appliqueront dès ce vendredi.

Cette annonce favorise logiquement les producteurs d'acier américains : les titres US Steel, AK Steel et Century Aluminium gagnent plus de 5%.

Selon un hebdomadaire allemand qui cite plusieurs diplomates américains et européens, le président Donald Trump songerait par ailleurs à interdire les voitures de luxe allemandes aux Etats-Unis.

Cette nouvelle offensive protectionniste du locataire de la Maison blanche profite aux actions des groupes automobiles américains.

Ford avance de 0,3% et General Motors bondit de 11,37%, ce dernier bénéficiant également de l'annonce d'un investissement de 2,25 milliards du japonais SoftBank dans sa filiale spécialisée dans les véhicules autonomes.

L'INDICE PCE "CORE" AUGMENTE DE 0,2% EN AVRIL

Sur le marché des changes, l'indice dollar a réduit ses pertes après l'annonce d'une baisse plus marquée que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage et d'un indice des prix PCE "core" en hausse régulière.

Ce baromètre de l'inflation plaide pour un relèvement des taux par la Fed qui tient sa réunion de politique monétaire les 12 et 13 juin.

Par ailleurs, la reprise de la croissance économique dans la région de Chicago a été nettement plus forte que prévu en mai et les dépenses des ménages ont augmenté plus fortement que prévu en avril aux Etats-Unis.

Le billet vert est quasiment inchangé (-0,01%) face à un panier de devises de référence alors qu'il reculait de près de 0,25% avant la publication de ces indicateurs.

Il reste néanmoins pénalisé par les tensions commerciales, qui favorisent également un repli des rendements des Treasuries à dix ans, sous 2,83%.

En Europe, les indices actions s'inscrivent dans le rouge après les annonces de Wilbur Ross, le Stoxx 600 reculant de 0,29%.

Du côté des valeurs américaines, Sears chute de 10,28% après avoir publié un chiffre d'affaires en baisse au premier trimestre de son exercice décalé, le distributeur poursuivant sa politique de restructuration marquée par la fermeture de magasins non rentables.

Les distributeurs à bas prix Dollar General et Dollar Tree reculent respectivement de 8,08% et de 12,53% après avoir tout deux annoncé un chiffre d'affaires trimestriel à périmètre comparable inférieur aux attentes du marché en raison de conditions météorologiques défavorables.

(Édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com