»
»
»
Consultation

Wall Street attendue en légère hausse malgré les craintes sur la croissance

Wall Street attendue en légère hausse malgré les craintes sur la croissance
Crédit photo © Reuters

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse prudente jeudi et les Bourses européennes évoluent dans le désordre à mi-séance, tiraillées entre les inquiétudes sur la croissance économique mondiale et un relatif soulagement dans le dossier commercial entre les Etats-Unis et l'Europe. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,2% à 0,3%. À Paris, le CAC 40 gagne 0,43% à 5.445,8 points vers 11h30 GMT.

Le FTSE à Londres recule de 0,51%, pénalisé par l'annonce d'une contraction surprise de l'activité dans le secteur des services en Grande-Bretagne.

La Bourse de Francfort est fermée, la journée étant fériée en Allemagne.

L'EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,26% mais l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 cède 0,06% et le Stoxx 600 recule de 0,11%, au plus bas depuis un mois.

Les marchés actions résistent tant bien que mal à un nouvel indicateur venant confirmer le ralentissement économique européen: à l'échelle de la zone euro, l'activité du secteur privé a calé en septembre, la contraction prolongée du compartiment manufacturier affectant de plus en plus les services.

"Les résultats des enquêtes PMI dans les services en Europe sont des signes de récession et feront pression sur la Banque centrale européenne pour qu'elle soit plus accommodante. Confrontée à une récession, la BCE est toutefois à court de munitions", commente Neil Wilson chez Markets.com.

Les investisseurs attendent maintenant la publication aux Etats-Unis de l'indice ISM des services à 14h00 GMT avant le rapport sur l'emploi vendredi pour confirmer ou apaiser les craintes de récession.

Dans les échanges en avant-Bourse, Pepsico gagne 2,3% après avoir publié un chiffre d'affaires et un bénéfice trimestriels supérieurs aux attentes.

Le constructeur de voitures électroniques Tesla recule de 4,3% en réaction à l'annonce de livraisons légèrement inférieures aux attentes au troisième trimestre.

VALEURS EN EUROPE

A Paris, Airbus (+3,38%), Pernod Ricard (+3,14%) et LVMH (+1,76%) sont en tête du CAC 40, retrouvant des couleurs après la déconvenue causée mardi par la décision de l'OMC d'autoriser des droits de douanes américains sur 7,5 milliards de dollars d'importations de l'Union européenne.

A la lecture de la liste détaillée des produits concernés, les analystes estiment que l'impact économique réel sera moins important que redouté initialement.

"Pour le moment, le montant total des droits de douane est très faible et je ne pense pas qu'il y aura des mesures de représailles. Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine ont certainement plus d'impact", a déclaré Claudia Panseri, chargée de stratégie chez UBS.

En tête du Stoxx 600, H&M, numéro deux mondial de l'habillement, grimpe de 6,39% après avoir dégagé une hausse supérieure aux attentes de son bénéfice imposable trimestriel.

TAUX

L'aversion pour le risque domine sur le marché obligataire où les emprunts d'Etat jugés plus sûrs sont recherchés. Après six séances de hausse, le rendement du Bund à 10 ans, référence pour la zone euro, perd quatre points de base à -0,58%.

Le rendement des Treasuries à dix ans recule plus modestement, à 1,575% (-2,2 points).

CHANGES Le dollar se stabilise contre un panier de six autres devises de référence après avoir perdu plus de 0,3% en deux séances pour revenir à un plus bas d'une semaine.

L'euro évolue autour de 1,0960 dollar, sous le pic de 1,0973 atteint plus tôt en séance.

La baisse des actions favorise le repli sur les monnaies refuges que sont le yen et le franc suisse.

PÉTROLE

Les cours du pétrole se stabilisent non loin du plus bas d'un mois touché la veille en raison des inquiétudes que fait peser le ralentissement de croissance mondiale sur la demande de brut.

Le contrat décembre sur le Brent évolue autour de 57,70 dollars et le contrat novembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) est stable à 52,65 dollars.

(Édité par Marc Angrand)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com