Wall Street attendue en baisse avant l'inflation US

Wall Street attendue en baisse avant l'inflation US
Wall Street attendue en baisse avant l'inflation US
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en baisse mardi, tandis que les Bourses européennes déclinent à mi-séance avant la publication d'un chiffre d'inflation crucial aux Etats-Unis.

Les futures sur indices new-yorkais suggèrent une ouverture de Wall Street dans le rouge, le Dow Jones reculant de 0,19%, tandis que le Standard & Poor's 500 perd 0,39% et le Nasdaq 0,64%.

À Paris, le CAC 40 s'affaiblit de 0,32% à 7.665,11 points vers 11h09 GMT. Le Dax à Francfort se replie de 0,57%, contre 0,18% pour le FTSE à Londres.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,35%, contre 0,85% pour l'EuroStoxx 50 et 0,39% pour le Stoxx 600.

A lire aussi...Comptage

Les investisseurs sont focalisés sur la publication mardi à 13h30 GMT des derniers chiffres d'inflation CPI aux Etats-Unis, un indicateur essentiel pour la trajectoire de la politique monétaire américaine.

Selon les économistes interrogés par Reuters, l'indicateur devrait poursuivre sa baisse en janvier, et s'afficher à 2,9% sur un an contre 3,4% en décembre, mais l'inflation sous-jacente devrait s'affaiblir moins fortement, à 3,7% sur un an contre 3,9% en décembre.

Une surprise sur l'indicateur pourrait suffire à pousser les marchés à réévaluer la trajectoire des taux aux Etats-Unis, alors que les investisseurs parient sur un assouplissement monétaire important en 2024.

La Réserve fédérale a jusqu'ici déclaré vouloir être plus confiante dans la poursuite du processus désinflationniste avant de baisser ses taux.

"Jusqu'à présent, la désinflation a été davantage alimentée par la déflation des prix des biens, tandis que la désinflation des services a été plus tenace. Nous nous attendons à ce que cette divergence persiste en janvier", soulignent les stratégistes de BofA.

Une partie de cette divergence s'explique néanmoins par le poids du logement, qui met plus de temps que les autres postes de dépense à répercuter l'impact des hausses de taux, ajoutent les économistes.

Deux autres indicateurs ont animé les marchés européens mardi.

Le sentiment des investisseurs ZEW en Allemagne s'est amélioré plus que prévu en février, ce alors que les sondés ont jugé que la situation économique actuelle était à son plus bas depuis juin 2020.

Au Royaume-Uni, la croissance des salaires a ralenti en décembre, mais moins que prévu par le consensus, alimentant les paris d'une politique monétaire restrictive durable au Royaume-Uni.

LES VALEURS A SUIVRE A WALL STREET

Tripadvisor a annoncé avoir mis en place un comité destiné à réfléchir à une vente potentielle du groupe.

L'investisseur activiste Carl Icahn a déclaré avoir pris une participation de 9,91% dans la compagnie aérienne Jetblue Airways.

LES VALEURS A SUIVRE EN EUROPE

Michelin grimpe de 8,05% après l'annonce d'un nouveau plan de rachat d'actions et la publication d'un bénéfice opérationnel des secteurs annuel record de 3,57 milliards d'euros, supérieur aux prévisions des analystes.

Beneteau bondit de 7,33% après avoir fait état d'un chiffre d'affaires meilleur que prévu en 2023.

Siltronic chute de 7,53% après que le fournisseur d'équipements pour semiconducteurs a déclaré s'attendre à une baisse "significative" de son Ebit en 2024. BE Semiconductor perd 6,71%, ASML 4,56%, contre 3,74% pour Aixtron. ASM International, STMicro et Infineon chutent d'environ 2% à 3%.

Le voyagiste TUI prend 2,9% à la faveur d'un bénéfice d'exploitation surprise au titre de son premier trimestre fiscal.Randstad a publié mardi un Ebita en ligne avec le consensus des analystes et progresse de 1,28%.

Thyssenkrupp Nucera, entreprise de l'hydrogène, gagne 7,03% après avoir fait état mardi de ventes en hausse de plus de 30% pour son premier trimestre fiscal.

TAUX

Les rendements sont stables avant l'inflation américaine.

Le rendement du Treasury à dix ans se maintient à 4,1696%, tandis que le deux ans est stable à 4,4741%.

Le rendement du dix ans allemand s'affaiblit de 1,3 pb à 2,353%.

CHANGES

La livre se renforce face au dollar après les derniers chiffres sur la croissance des salaires, qui ralentit moins que prévu.

Le dollar est immobile face à un panier de devises de référence, l'euro grignote 0,06% à 1,0778 dollar, et la livre sterling prend 0,37% à 1,2673 dollar.

PETROLE

Le pétrole progresse, soutenu par les tensions au Moyen-Orient et les dernières déclarations du secrétaire général de l'Opep qui prévoit une demande de brut résistante à long terme.

Le Brent avance de 0,89% à 82,73 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) est en hausse de 0,86% à 77,58 dollars.

(Rédigé par Corentin Chappron, édité par Kate Entringer)

Reuters

©2024 Thomson Reuters, all rights reserved. Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers. Any copying, republication or redistribution of Reuters content, including by framing or similar means, is expressly prohibited without the prior written consent of Thomson Reuters. Thomson Reuters shall not be liable for any errors or delays in content, or for any actions taken in reliance thereon. "Reuters" and the Reuters Logo are trademarks of Thomson Reuters and its affiliated companies.

Plus d'actualités Reuters

Chargement en cours...

Toute l'actualité