»
»
»
Consultation

Volkswagen condamné à rembourser un acheteur de voiture diesel

Volkswagen condamné à rembourser un acheteur de voiture diesel
Crédit photo © Reuters

BERLIN (Reuters) - La justice allemande a condamné Volkswagen (VW) à rembourser au propriétaire d'une Golf l'intégralité du prix d'achat de son véhicule, acquis en 2012, un revers pour le constructeur automobile allemand toujours aux prises avec le scandale des émissions polluantes des moteurs diesel dévoilé en 2015.

Volkswagen considère que le tribunal d'Augsbourg qui s'est prononcé sur cette affaire a mal appliqué la loi. Il a annoncé son intention de faire appel.

Ce tribunal a jugé le 14 novembre que Volkswagen avait agi de manière immorale en installant des logiciels de manipulation des émissions polluantes pour gonfler ses ventes et ses bénéfices, a déclaré un porte-parole de l'instance judiciaire.

Il a ordonné à VW de rembourser à l'automobiliste la somme déboursée pour l'achat de sa voiture, soit près de 30.000 euros, montre une copie du jugement.

"A notre avis, il n'y a pas de base légale pour des plaintes de clients. Les clients n'ont subi ni pertes ni dommages. Les véhicules sont sûrs et en bon état de marche", déclare VW dans un communiqué.

Le groupe ajoute qu'environ 9.000 jugements ont été rendus dans le cadre du "dieselgate" et que la majorité des plaintes de clients n'ont pas abouti devant diverses juridictions.

"La décision du tribunal d'Augsbourg est donc en contradiction avec les décisions multiples d'autres tribunaux dans des affaires comparables", poursuit le constructeur.

L'action Volkswagen reculait de 0,37% vers 12h20 GMT en Bourse de Francfort alors que l'indice européen du secteur automobile prenait 0,52% au même moment.

Volkswagen dit avoir installé ces logiciels de manipulation sur environ 11 millions de voitures à travers le monde.

Le groupe allemand a accepté de verser des milliards de dollars aux Etats-Unis pour mettre fin à des procédures engagées par des propriétaires de véhicules, des agences de protection de l'environnement, des Etats et des concessionnaires. Il a proposé de racheter 500.000 véhicules trop polluants aux Etats-Unis.

Volkswagen n'a toutefois pas conclu d'accords similaires en Europe, où des investisseurs et des automobilistes lui réclament des milliards d'euros au total.

(Caroline Copley; Bertrand Boucey et Claude Chendjou pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com